25.9 C
Dzaoudzi
mercredi 12 juin 2024
AccueilEconomieLe «1% logement» arrive à Mayotte

Le «1% logement» arrive à Mayotte

Solendi, l’organisme chargé du «1% logement», s’installe dans notre département. Pour les entreprises, de nouvelles cotisations, pour les salariés de nouveaux droits.

Aurélie Loctin et Mohamed Soilihi Ahmed Fadul coupent le ruban installant symboliquement Solendi à Mayotte entourés du président du Medef et du directeur général de Solendi
Aurélie Loctin et Mohamed Soilihi Ahmed Fadul coupent le ruban installant Solendi à Mayotte, entourés du président du Medef et du directeur général de Solendi

La coupure du ruban était très symbolique. Solendi a officialisé son installation dans notre département, hier lundi en début de soirée. «L’intention est claire : Mayotte est devenue un département français, il est normal que les salariés des entreprises mahoraises puissent bénéficier d’action logement», explique Bertrand Goujon, le directeur général de Solendi, l’organisme chargé de piloter le dispositif.

«Action logement», c’est le nouveau nom de ce que l’on appelle encore le «1% logement» dans le langage courant. Il s’agit de la «participation des employeurs à l’effort de construction» (PEEC) pour faciliter l’accès au logement des salariés. Dès la fin de l’année, les entreprises de plus de 20 salariés devront s’acquitter d’une cotisation représentant 0,45% de la masse salariale de l’année précédente ce qui permettra dès le 1er janvier prochain aux salariés des entreprises de plus de 10 salariés d’avoir accès à une large gamme d’aides et de services.

«Nous proposons des prêts à l’accession à la propriété pour un achat ou une réhabilitation, des aides à la location et des aides à la mobilité professionnelle», détaille Bertrand Goujon. Un partenariat va ainsi être signé dans les prochaines semaines avec la SIM pour réserver des logements dans les programmes de l’aménageur contre une participation au financement des réalisations immobilières.

Le modèle réunionnais

Solendi MayotteL’installation de Solendi se fait un peu à l’aveugle à Mayotte sans réellement savoir quelle vont être les montants collectés auprès des entreprises et quelles seront les demandes des salariés mahorais. «On pense qu’il y a des besoins et beaucoup de choses à faire mais on reste encore au stade du galop d’essai», prévient Olivier Bajard, de Solendi Réunion.

A La Réunion où le système est en place depuis 60 ans, le pôle immobilier de Solendi est devenu le principal bailleur social. Là-bas, ce sont environ 5 millions d’euros qui sont collectés auprès des entreprises chaque année et une participation au financement de logements dans le parc social pour 8 millions d’euros annuels. Il faudra du temps pour que Mayotte atteigne un tel niveau mais l’expérience réunionnaise va nous servir. «On travaille en s’adossant à l’équipe de La Réunion en créant un comité territorial à Mayotte», précise d’ailleurs Bertrand Goujon.

Une structure paritaire

Une gamme de nombreux services pour les salariés de Mayotte
Une gamme de nombreux services pour les salariés de Mayotte

La structure mahoraise très souple pourra évoluer en fonction de la dynamique d’installation du dispositif. «On se donne trois mois pour rencontrer les entreprises, faire connaître ‘action logement’ et expliquer les services qu’on proposera dès le début de l’année prochaine. Clairement, on est en phase de découverte du territoire», précise Olivier Bajard, le directeur de Solendi La Réunion.

La première réunion du comité mahorais s’est tenue hier lundi. «C’est un lieu où l’ensemble des partenaires sociaux travaillent en bonne intelligence avec les mêmes objectifs», souligne Thierry Galarme, le président du MEDEF Mayotte qui revendique la transposition du dispositif à Mayotte. Ainsi, la présidence de Solendi Mayotte a été confiée à Aurélie Loctin de la STAR pour le MEDEF et la vice-présidence à Mohamed Soilihi Ahmed Fadul de la CFDT.

Le ruban étant coupé, l’agence est désormais ouverte dans un petit bureau de l’espace Coralium à Kawéni joignable au 0269.60.90.40. Mayotte devient ainsi le dernier département français à bénéficier du «1% logement» et probablement celui où son succès est le plus vivement attendu compte tenu des tensions présentes et à venir sur un marché immobilier appelé à se caler sur le fonctionnement métropolitain.
RR
Le Journal de Mayotte

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139122
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139122
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139122
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139122
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139122
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139122
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...