24.9 C
Dzaoudzi
vendredi 19 juillet 2024
AccueilorangeAcoua: Gel de l’indexation et hausses d’impôt pour redresser le budget

Acoua: Gel de l’indexation et hausses d’impôt pour redresser le budget

Le 21 mai 2015, le préfet de Mayotte transmettait à la Chambre régionale des Comptes de Mayotte, le budget primitif de la commune d’Acoua. Un geste qui débouche rarement sur des félicitations pour le premier concerné, en l’occurrence le maire Ahmed Darouechi.

Mairie d'Acoua
Mairie d’Acoua

A première vue, il y a quand même pire en matière de gestion : pour le fonctionnement de la commune, le budget a été voté en équilibre, seul l’investissement présente un déficit de 922.529 euros. Et, plus technique, «il y a concordance entre le compte administratif et le compte de gestion», ce que le conseil départemental n’est pas toujours parvenu à faire par le passé.

Mais des économies de fonctionnement, parfois antisociales, comme «l’absence de collation pour les établissements scolaires sur les deux premiers trimestres, la délivrance d’une collation ne devant reprendre qu’au troisième trimestre», à mettre en face de l’augmentation de 34% des indemnités et frais de mission des élus…

Les communes ont, il est vrai, de nouvelles charges, comme celles liées à l’indexation, la majoration de salaires de 10% en 2015, le transfert d’agents du SMIAM, «et par la progression du nombre d’emplois aidés». Ainsi que les cotisation supplémentaires au SIDEVAM (Déchets) et du SDIS (Pompiers). Mais des cotisations aux syndicats intercommunaux parfois «omises», comme celle du Sieam (Eau et assainissement) sur 2013 et 2014, pointées par la Chambre des comptes.

Des solutions choc

La Chambre régionale des Comptes en audience solennelle à Mayotte en 2013
La Chambre régionale des Comptes en audience solennelle à Mayotte en 2013

Déjà soumise à des mesures de redressement en 2014, la commune d’Acoua devait donc prendre des mesures permettant un retour à l’équilibre budgétaire. «Insuffisant», déclare la chambre régionale des comptes qui évoque des dépenses superflues, «242.722 euros pour des achats mobilier ou de matériel de transport (…) des dépenses ne présentant pas un caractère d’urgence».

Et pour assurer l’équilibre des budgets à venir, les juges comptables proposent tout d’abord de geler la majoration de traitement des agents titulaires, prévue de 10% en 2016 et 2017.

Mais aussi, accroître les taux de la fiscalité directe : sous réserve qu’ils restent «sous le plafond de deux fois et demi le taux moyen de l’année précédente, ou de deux fois et demi le taux moyen national.»

Ainsi, la Chambre propose de passer pour la taxe d’habitation à un taux de 19,42% (contre 12,14% en 2014), et pour la taxe foncière à 7,65% (contre 4,78%).

Deux mesures qui garantirait un retour à l’équilibre en 2016. Reste à savoir si le conseil municipal les votera, en particulier la première, qui s’attaque aux émoluments des élus eux-mêmes…

Anne Perzo-Lafond
Le Journal de Mayotte

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139512
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139512
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139512
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139512
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139512
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139512
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...