31.9 C
Dzaoudzi
dimanche 21 avril 2024
AccueilEconomieQuand l’ancienne aérogare se refait une toilette à 2,2 millions d’euros

Quand l’ancienne aérogare se refait une toilette à 2,2 millions d’euros

Une vingtaine de chefs d’entreprise avait répondu présent à l’invitation de l’exploitant de l’aéroport de Mayotte SNC Lavallin. Ils découvraient ce que sera le futur « Centre d’affaire » à l’échelle de l’île. Le fret ne sera pas oublié.

Gérard Mayer, président SNC Lavallin
Gérard Mayer, président de la SEAM- SNC Lavallin

On souscrira sans doute aux propos de Gérard Miller, président de la SEAM-SNC Lavallin, en évoquant l’appellation un peu « pompeuse » de « Centre d’affaire », ce qui s’avère en réalité une réhabilitation de l’ancienne aérogare de Pamandzi.

Personne ne peut être nostalgique de la chaleur et de l’obscurité de l’ancien bâtiment dont les 1.200 m2 vont se transformer an une vingtaine de bureaux modulables et aérés, « bien que nous ne puissions utiliser la charte « Mayénergie » », précisait Daniel Lefebvre, directeur de SNC Lavallin.

L’investissement est chiffré à 2,2 millions d’euros, l’architecte, Dominique Bourgogne, choisi, pour des premiers coups de pelles dans quelques semaines : « pour une livraison le 3ème trimestre 2016 », déclare Gérard Meyer.

Les entreprises sollicitées

Les chefs d'entreprise sollicités
Quelques chefs d’entreprise présents

La société, forte de la gestion de ses 18 aéroports, dont 14 en métropole, apporte son expertise pour « non seulement développer le trafic, mais participer à l’essor économique du territoire ». Le président de la société annonce d’ailleurs la future implantation d’une nouvelle station de carburant Total à proximité, d’un hôtel 3 étoiles « face au lagon » doté d’une salle des congrès et d’une piscine.

Le « Centre d’affaire » abritera deux salles de réunion modulable en une plus grande, une petite salle d’affaire informatisée et des bureaux fixes à l’année, le tout sur trois niveaux.

La SNC Lavallin avait convié une quarantaine de chefs d’entreprise ce lundi soir au Zen Eat pour une présentation « powerpointée » et les inciter à des propositions personnalisées : en jeu, la réservation des locaux à la journée, au mois ou à l’année en fonction des besoins, par les entreprises locales pour leurs besoins propres et ceux de leurs collaborateurs. Les tarifs ne sont pas dévoilés, « mais basés sur les 200 euros le mètre carré par an du coût de l’immobilier en Grande Terre », informe le président de SNC Lavallin.

Avions cargo en vue

Un exemple de bureau
Un exemple de bureau

Les « expressistes » que sont les livreurs DHL pourront accéder au bâtiment par la piste. L’accès sera libre 24h/24 pour les utilisateurs, « avec une desserte annoncée par transport collectif ou véhicules privés par la commune d’ici un an », déclare Daniel Lefebvre, directeur de SEAM-SNC Lavallin.

Des projets, l’exploitant de l’aéroport en a d’autres : « avec la prochaine rénovation de l’aérogare de fret de Mayotte dont les études démarrent. » Qu’il affirme en lien avec une capacité accrue de soutes, malgré la désaffection des triples 7 dès la fin de ce mois : « nous sommes sur une touche d’avions cargo prêts à venir à Mayotte. »

Anne Perzo-Lafond
Le Journal de Mayotte

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139511
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139511
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139511
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139511
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139511
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139511
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...