23.9 C
Dzaoudzi
mercredi 24 juillet 2024
AccueilEconomieAchats par correspondance : vers la fin de la double taxation à...

Achats par correspondance : vers la fin de la double taxation à Mayotte

C’est bientôt la fin de l’injuste cumul du paiement des taxes d’octroi de mer et de TVA pour les consommateurs par correspondance à Mayotte : la Douane fait entrer ces sites de vente dans le droit commun. Pour le bonheur des portefeuilles.

DouanesPour exhiber ses derniers baskets fluo, s’offrir de la lingerie fine ou porter le dernier top à la mode, il faut s’armer de courage à Mayotte. Face à la déficience de l’offre, nombreux sont ceux qui se tournent vers les sites de commandes en ligne. Deux clics de souris, un système de paiement sécurisé, et hop, au mieux quinze jours après, la marchandise vous attend dans votre relai postal préféré. Mais là, vous est brandi aussi un bordereau bleu pas sexy du tout : il faut repasser à la caisse et c’est souvent le coup de massue.

Explications. Les achats effectués sur les sites métropolitains, comme La Redoute, ou Amazone, sont facturés avec la TVA de 19,6%. Et arrivés à Mayotte, ils sont soumis à l’octroi de mer, à 40% pour la plupart des vêtements. Taxé à prés de 70% ! Et le petit top ne deviendra pas grand pour autant…

Le JDM s’est donc tourné vers le service des Douanes pour avoir quelques explications. « Normalement, les sites de vente par correspondance devraient facturer hors taxe, en sachant que les départements d’outre-mer ont une fiscalité différente de la métropole, puisque s’y applique l’octroi de mer », indique Denis Giligny, directeur des Douanes à Mayotte.

Les pistes pour s’en sortir à moindres frais

Les bordereaux bleus de dédouanement
Les bordereaux bleus de dédouanement

Sans compter que beaucoup de sites ne connaissent pas Mayotte, les plus gros ne font pas dans le détail hors taxe pour un marché restreint.

Denis Giligny donne trois pistes pour s’en sortir à moindres frais, dont l’une peut révolutionner nos ambitions d’achat. La première concerne le livre ou le parfum que votre maman tient à vous offrir pour votre anniversaire : « entre particuliers, de métropole à Mayotte, vous ne paierez rien si la valeur du bien n’excède pas 205 euros. »

La deuxième est d’acheter soi-même sur place la tablette à 1.000 euros et de voyager avec la marchandise : « depuis le 1er janvier 2014, les franchises européennes s’applique jusqu’à une valeur de 1.000 euros. »

Pour faire entrer une marchandise à Mayotte, la troisième voie est donc la vente par correspondance (VPC). Et une procédure va être mise en place pour éviter ce cumul de taxes, TVA+ octroi de mer : « nous travaillons pour que le dispositif effectif dans les autres DOM soit mis en place à Mayotte. Tout sera taxé au départ. » Les frais de transport et l’octroi de mer seront donc appliqués sur du hors taxe en métropole, il n’y aura plus rien à régler à Mayotte.

« Pour cela, nous sommes en train d’identifier les sociétés de Vente par correspondance dont l’activité est importante avec Mayotte. Chacune devra passer une convention avec le service des Douanes et intégrer le territoire dans son système informatique. » Une avancée que Denis Giligny espère concrétiser en 2016, « nous rejoignons ainsi le fonctionnement de droit commun. »

Un système rodé dans les autres Outre-mer, et qui pourrait inciter davantage de consommateurs à avoir recours à la VPC… en multipliant les idées de petits cadeaux à offrir.

Anne Perzo-Lafond
Le Journal de Mayotte

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139510
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139510
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139510
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139510
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139510
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139510
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...