25.9 C
Dzaoudzi
mercredi 12 juin 2024
AccueilorangeLes assistants familiaux reçus au conseil départemental

Les assistants familiaux reçus au conseil départemental

Les 76 familles d’accueil de la DSDS de Mayotte n’étaient pas toutes présentes, mais elles étaient néanmoins venues en force : il s’agissait de faire le point sur leur récent mouvement de grève, qui faisait suite à la non application selon elles du protocole d’accord de 2013.

Les agents de la DSDS avaient suspendu leur mouvement de grève
Les agents de la DSDS avaient suspendu leur mouvement de grève

En 2013 déjà, à la suite du mouvement des assistants familiaux, il avait été jugé bon de remettre à plat l’organisation de la DSDS, la Direction de la Santé et du Développement social. En 2015, l’Inspection générale des affaires sociales (IGAS) ne dit pas autre chose. Elle a été saisie par la présidence du département, notamment à la suite de plainte de maltraitance dans certaines familles d’accueil. Ces dernières avaient d’ailleurs réclamé et obtenu une formation l’année dernière.

Le 4ème vice-président avait annoncé vouloir professionnaliser le secteur. C’est un des éléments qu’il a développés ce mardi matin au sein de l’hémicycle Younoussa Bamana où le président Soibahadine Ibrahim Ramadani les recevait, en compagnie d’Issa Abdou, 4ème VP en charge de l’action sociale, et du directeur de cabinet du président Ahamada Ousseni.

Conditions de travail

Face au peu d’annonces, c’est la présence du président qui l’aura emporté, « il a rassuré sur l’amélioration de leur situation », indique Mohamadi Issihaca, représentant du syndicat FO, tout en rajoutant que l’attente du fameux rapport de l’IGAS bloquait toute initiative. Le président Ramadani s’était pourtant avancé sur des pistes de décisions possibles qu’associations et personnel attendent impatiemment.

Les agents ont pu une nouvelle fois faire remonter leurs problèmes : relationnel avec leur directrice de l’Aide social à l’enfance, matériels et conditions de travail insuffisants, « nous demandons que les enfants à problèmes ne soient pas mélangés aux autres dans une même famille », demandaient-elles notamment.

Accès à la sécu

Mohamadi Issihaca aux côtés des familles d'accueil du département ce mardi matin
Mohamadi Issihaca aux côtés des familles d’accueil du département ce mardi matin

Tandis que les élus commençaient à débroussailler les évolutions induites par le droit commun en 2016 dans ce secteur. Pas facile pour des familles qui se sont formées peu à peu sur le tas : « Une évolution qui devra partir des spécificités de Mayotte, comme pour la maîtrise de la langue française, sur laquelle il faudra les accompagner », précise le syndicaliste. N’en ayant pas eu l’utilité, peu d’entre elles parlent en effet le « shizungu ».

Une formation est en cours, « adaptée aux besoins de chacun ». Indispensable au moment où le département compte doubler voire tripler le nombre de ces familles.

Une avancée est à noter : les enfants accueillis auront accès à la sécurité sociale, « Auparavant, les familles devaient avancer l’argent, un document leur permettra d’être pris en charge par l’hôpital en cas de soins. »

La rencontre aura apaisé. Si la date du prochain rendez-vous dépend du sacro-saint rapport IGAS, le mouvement de grève n’est plus suspendu mais levé, « avec une décision définitive prise avec l’intersyndicale du conseil départemental avant la fin de la semaine », précise Mohamadi Issihaca.

Anne Perzo-Lafond
Le Journal de Mayotte

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139519
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139519
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139519
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139519
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139519
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139519
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...