22.9 C
Dzaoudzi
samedi 20 juillet 2024
AccueilorangeMayotte remporte la finale de la Web-Cup 2015 à domicile

Mayotte remporte la finale de la Web-Cup 2015 à domicile

Après 24 heures d’épreuve dans les locaux de la SIM à Mamoudzou, la meilleure plateforme web pour un centre de secours futuriste revient à l’équipe Mahoraise, primée pour “la cohérence de son projet graphique et technique”.

Mayotte remporte la web-cup
Mayotte remporte la web-cup

Le trophée de la web-cup 2015 passe de Madagascar à Mayotte. Les traits tirés par une nuit blanche passée devant leurs ordis, les Mahorais ont remporté la coupe 2015 après avoir présenté leur réalisation en début d’après-midi ce dimanche, comme l’ensemble des 6 équipes en compétition.

La plateforme développée par l’équipe mahoraise s’appelle «Help Me». Elle est composée d’une vitrine d’information disponible en permanence et d’une version utilisable en mer avec, en particulier, un bouton «Help» qui permet de faire apparaître la géolocalisation du bateau en détresse sur la plateforme web de l’ensemble des autres navires pour que les embarcations à proximité interviennent le plus rapidement possible, avant même les secours.

Présentation de la plateforme Help Me par l'équipe de Mayotte
Présentation de la plateforme Help Me par l’équipe de Mayotte

Dans ce projet imaginaire, la plateforme «Help me» est basée à Diego Suarez et dispose de frégates de patrouille et des moyens aéroportés. Les lignes maritimes sont balisées, les infos pratiques nombreuses pour préparer le voyage, les données météo et les notices de sécurité disponibles en continue. La plateforme s’articule autour de 3 applications mobiles pour la géolocalisation, pour lancer alertes et signalisations et enfin pour la météo locale.

Des épreuves dans l’épreuve

Au cours des 24 heures de compétition, deux épreuves supplémentaires se sont rajoutées au défi. A 23 heures, les équipes ont dû élaborer un bandeau publicitaire pour promouvoir leur centre. C’est ensuite une bataille navale «inversée», à 8h30, «pour les réveiller» qui a opposé les équipes pour sauver des bateaux.

L'équipe de Mayotte à 47 minutes de la fin de l'épreuve
L’équipe de Mayotte à 47 minutes de la fin de l’épreuve

Pendant 30 minutes, les équipes pouvaient gagner des minutes de présentation supplémentaires. Maurice a ainsi gagné 3 minutes, les Seychelles 2 minutes et les Comores une minute de rab pour valoriser leur projet devant le jury, alors que les autres équipes ne disposaient que de 5 minutes.

Le jury composé d’un membre de chaque délégation plus un membre des observateurs rodriguais et un autre de la web-cup. «On a toujours fait ça, c’est une décision collégiale pour choisir en toute conscience le vainqueur. En cas de balottage, c’est l’épreuve de la bannière pub qui devait permettre de les départager», explique Fabien Degieux, de l’association web-cup.

A noter que les équipes ont travaillé avec un vrai très haut débit fourni par la STOI avec 50 mégas disponibles en pointe.

Les Malgaches en plein travail à 30 minutes de la fin de la compétition pour tenter de sauver leur titre
Les Malgaches en plein travail à 30 minutes de la fin de la compétition pour tenter de sauver leur titre

Les Mauriciens avaient imaginé un service baptisé PreAct, avec des services multiples dont le «Beyond time monitoring» qui met en œuvre une technologie futuriste qui permet de voir ce qui va se passer 2 minutes en avance, et ainsi anticiper les secours… Une technologie de 2060 «réservée aux clients platinium» car ces services dépendant des packages commerciaux choisis par les clients, même si un service basique de secours est disponible pour tout le monde.

Les Réunionnais avaient nommé leur centre de secours s’appelle «Watcher», il était équipé d’un héliporter, le «Black Hawk», un porte-hélicoptères prêt à intervenir au moment où les alertes étaient evoyé par les navires en détresse. «SM Océan Indien» pour les Comores, «Super Fast rescue», pour les Seychellois, chacun a fait jouer son imagination et ses compétences techniques.

Rendez-vous est déjà pris pour 2016. La prochaine île hôte de l’épreuve finale n’est pas encore connue. Mais on sait déjà que Rodrigues présentera une équipe. Ce sont donc 7 îles qui s’opposeront avec Mayotte qui défendra son titre.
RR
www.jdm2021.alter6.com

L'équipe mahoraise se prépare pour la présentation devant le jury collégial
L’équipe mahoraise se prépare pour la présentation devant le jury collégial

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139126
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139126
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139126
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139126
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139126
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139126
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...