24.9 C
Dzaoudzi
vendredi 19 juillet 2024
AccueilFil infoLa Réunion: Un sursis pour le footballeur comorien clandestin

La Réunion: Un sursis pour le footballeur comorien clandestin

Resté en clandestinité à la Réunion à la faveur des Jeux des îles, le footballeur comorien interpellé la semaine dernière a vu plusieurs décisions de la préfecture à son encontre être annulées par la justice. Le jugement a été accueilli par des cris de joie. Entouré de sa toute fraîche belle-famille, Youssouf Hakim, qui vient à 28 ans de se marier religieusement à la Réunion, va avoir un peu de temps pour tenter de régulariser sa situation d’étranger sans papiers.

L'ancien footballeur de la sélection comorienne arrive au tribunal à La Réunion
L’ancien footballeur de la sélection comorienne arrive au tribunal à La Réunion (Photo : JIR)

Interpellé jeudi dernier au hasard d’une opération de police qui ne le visait pas, le footballeur comorien venu à la Réunion pour participer aux Jeux des îles de l’océan Indien et qui n’en était jamais reparti depuis, vient de voir le juge du tribunal administratif casser une partie des décisions prises à son encontre par la préfecture. Son placement en rétention administrative, de même qu’une interdiction de séjourner en France pour une durée de trois ans ont été annulés. La faute à des vices de procédure qui ont conduit un peu plus tôt la police aux frontières à devoir lui remettre un sauf-conduit d’une durée de huit jours, rendant temporairement légale sa présence sur le sol français et repoussant donc sa reconduite à la frontière.

“carences procédurales”

L’obligation de quitter le territoire demeurera à l’issue mais, entre-temps, le jeune homme aura sans doute de nouveaux éléments à faire valoir pour régulariser sa situation. Son récent mariage religieux avec une jeune femme de sa communauté pourrait en être un. “C’est une satisfaction de voir que le droit a été respecté. Depuis son interpellation dans des conditions choquantes, il y a eu un certain nombre de carences procédurales de taille”, relevait hier son avocat, Me Mihidoiri Ali. Le matin même, il avait obtenu du juge des libertés et de la détention une décision de remise en liberté, alors que la préfecture avait demandé à tort une prolongation de son placement en rétention administrative, qui ne pouvait excéder 48 heures.

Dans la foulée, il obtenait du tribunal administratif l’annulation de cette interdiction de séjour d’une durée de trois ans, qui aurait fait perdre à Youssouf Hakim toute chance de régulariser sa situation à court terme. “Je suis plus calme. La juge m’a dit que je pouvais rester. Je veux faire ma vie en France”, soufflait hier dans un français encore hésitant le jeune homme, qui s’est plaint de violences policières lors de son interpellation. “Je suis étranger mais c’était pas normal.”

Youssouf Hakim avait été arrêté par hasard au Port, au cours d’une opération de police judiciaire ne le concernant pas mais menée dans l’appartement où il était hébergé. Il était le premier des 58 sportifs comoriens n’ayant pas pris leur vol retour à l’issue des Jeux des îles de l’océan Indien à être repris. Pour finalement être autorisé à rester.

Le JDM
avec le JIR

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139120
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139120
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139120
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139120
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139120
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139120
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...