22.9 C
Dzaoudzi
vendredi 19 juillet 2024
AccueilEnvironnementL’épuration par les plantes

L’épuration par les plantes

Il ne s’agit pas ici de laxatif. Quoique… A la sentence « la santé par les plantes », les spécialistes de l’assainissement peuvent rajouter « l’hygiène par les plantes ». Car ce sont elles qui vont garantir la réussite du traitement des eaux sales qui sortent des habitations, eaux de vaisselle, eaux des toilettes, appelées effluents.

Inauguration de la station d'épuration à filtres plantés à Combani
Inauguration de la station d’épuration à filtres plantés à Combani

Face aux retards pris par les grosses stations d’épuration (STEP), que les communes, par leur Syndicat des Eaux et d’Assainissement (Sieam) doivent encore implanter, une solution existe, celle de l’assainissement semi-collectif. Elle prend la forme de micro stations, dont le territoire s’est déjà doté.

C’est la SIM, Société Immobilière de Mayotte, qui prend le relai à Combani, dans ses lotissements existants : « Sur nos deux lotissements de 70 logements à côté du Golf, le système d’assainissement existant devenait défectueux. Nous l’avons donc remplacé par deux stations de filtres plantés », explique Philippe Perot, Directeur de développement de la SIM. Un investissement de 333.192 euros pour la SIM.

Comme le montre le schéma, les eaux sales arrivent du lotissement par un poste de relevage et sont déversées dans les tuyaux en inox pour se répandre sur l’ensemble du bac en gravier et plantes qui vont filtrer.

Une eau traitée à 90%Station filtres plantés schéma

Les eaux traitées sont ensuite récupérées et répandues dans la nature : « par cette méthode, nous obtenons 90% d’abattement (d’épuration, ndlr), alors que les normes européennes sont de 60%.», explique Rémi Lombard-Latune, représentant de l’Institut national de recherche en sciences et technologies pour l’environnement et l’agriculture, qui assure le suivi de ces STEP sur l’ensemble des DOM.

Un gain sur toute la ligne puisque contrairement aux grosses stations d’épurations, elle ne demande que peu d’entretien : « tous les 3 jours et demi, il faut basculer les eaux d’un bac à l’autre, et un jardinier doit venir couper les plantes tous les deux ans», explique Bruno Greziller, cadre de la Police de l’eau à la DEAL,

Des tuyaux d’aération permettent le traitement aérobie, « limitant les odeurs ». En effet, s’il est certain que nous sommes autour d’une station d’épuration, aucune odeur violente ne vient agresser les narines. Deux types de plantes ont été choisies, la Clinogyne des Comores et les oiseaux du Paradis : « le système de racines qu’elles développent, permet l’oxygénation et évite le colmatage de la croute, ce qui empêcherait les eaux de s’infiltrer. »

Démonstration à l’appui

Déversement des effluents
Déversement des effluents

 

Un peu plus loin, la deuxième station d’épuration par filtres plantés est en expérimentation : « nous essayons d’optimiser la surface. De diminuer les 0,8m2 par Equivalent habitant, pas forcément jusqu’à les diviser par deux, mais pas loin », indique Rémi Lombard-Latune, qui précise qu’ils n’iront pas jusqu’à une limite basse malgré tout, pour préserver une marge.

Et nous avons eu droit à une démonstration d’un déversement : une fontaine envoie une eau trouble qui s’infiltre assez rapidement, pour s’écouler plus bas, une eau très claire cette fois, « qui fait l’objet de mesure obligatoire tous les ans. »

Des plantes contre le colmatage de la croute
Des plantes contre le colmatage de la croute

La station opérationnelle n’est en service que depuis un mois, « mais il y en a 7 à Mayotte, et qui fonctionnent parfaitement. »

Les communes intéressées doivent savoir que l’IRSTEA a obtenu l’année dernière des mains de la ministre Ségolène Royal le prix du génie écologique pour sa filière tropicale de filtres plantés végétale aux Antilles. »

Anne Perzo-Lafond
Le Journal de Mayotte

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139512
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139512
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139512
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139512
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139512
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139512
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...