26.9 C
Dzaoudzi
jeudi 18 juillet 2024
AccueilEducation260 postes supplémentaires pour Mayotte, mais pas d'enseignant...

260 postes supplémentaires pour Mayotte, mais pas d’enseignant…

La ministre de l’Education nationale a publié les affectations de postes supplémentaires sur l’ensemble des départements français : Mayotte est bien dotée, mais toujours touchée par les difficultés de recrutement.

Environ 400 nouveaux arrivant de l'Education nationale étaient venus écouter la présentation du département et des enjeux de Mayotte le 6 septembre 2014
Accueil des nouveaux enseignants par le Vice-rectorat de Mayotte l

La ministre Najat Vallaud-Belkacem tient le cap de sa promesse de 60.000 postes supplémentaires dans l’Education d’ici 2017. Ce sont 6 639 créations de postes d’enseignants pour la rentrée 2016 sur l’ensemble du pays. Répartis entre les académies en fonction de trois critères avancés par le MEN: le critère social (élèves les plus fragiles), le critère territorial (territoires ruraux) et la priorité au premier degré.

Ainsi pour Mayotte, 110 postes sont créés dans le premier degré et 150 dans le second degré, soit 260 supplémentaires à la prochaine rentrée 2016. “Les efforts pour Mayotte sont réels et importants. Personne ne peut dire le contraire”, salue le syndicat SE-UNSA dans un communiqué en réservant son avis définitif lors de l’examen dans les instances du Comité Technique paritaire du 21 janvier 2016.

Même si notre territoire avait été doté de 500 postes supplémentaires, cela n’aurait pas changé deux chiffres têtus : plus de 800 postes n’étaient pas pourvus lors de la rentrée 2015 dans le second degré et 400 dans le 1er degré. Le recours aux contractuels est massif en raison du manque d’attractivité de notre île. A la réputation d’insécurité et aux difficultés de soins, s’ajoutent pour UNSA les conséquences en interne des dysfonctionnement du ministère, revenant sur des mesures annoncées, avec un ressenti final de “maltraitance”, selon le terme employé par les enseignants.

Si l’annonce de la Ministre “confirme un réel engagement politique de l’Etat à Mayotte”, selon SE-UNSA, aucune évolution réelle n’est donc à attendre pour l’instant.

A.P-L.

Le Journal de Mayotte

 

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139522
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139522
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139522
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139522
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139522
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139522
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...