27.9 C
Dzaoudzi
dimanche 16 juin 2024
AccueilorangeAlain Juppé : « La France est multiple, il ne faut pas...

Alain Juppé : « La France est multiple, il ne faut pas qu’elle devienne communautariste »

En marge des sujets liés à la sécurité ou la jeunesse qui ont occupé son après-midi mahorais, Alain Juppé a répondu aux questions des journalistes locaux sur d’autres thèmes, dont celui du fanatisme religieux.

Avec les élus de Mayotte
Avec les élus de Mayotte

Alain Juppé s’était exprimé, sur le monde musulman après les attentats du 13 novembre : « Il faut que les français musulmans disent clairement nous ne voulons pas de cette religion », c’est à dire du fanatisme religieux. Tout en soulignant qu’il ne fallait pas pratiquer l’amalgame, il souhaitait une expression ferme.

Et ce dimanche à Mamoudzou, il s’est déclaré satisfait de la position des représentants religieux : « Le Conseil français du Culte musulman et les imams de 2.000 mosquées en France ont adopté un texte où ils s’expriment sur les valeurs de la République et sur leur religion, qui n’a rien à voir avec ces attentats. »

Justement, beaucoup de musulmans sont lassés de devoir se positionner sur ces actes : « Certains ont dit qu’ils n’avaient pas besoin de se justifier. Mais pour d’autres, le Coran n’est pas compatible avec la République et le monde moderne. Or, il y a une lecture du Coran compatible. La France est multiple, il ne faut pas qu’elle devienne communautariste. »

« Des gens arrivent de Syrie à Mayotte »

L'intérieur de la mosquée de Mtsangamouji avait été détruite en début d'année
L’intérieur de la mosquée de Mtsangamouji avait été détruite en début d’année

Sur ce sujet du fanatisme religieux, Mayotte serait plus touchée qu’on ne le dit, selon le maire de Mtsangamouji, Saïd Maanrifa Ibrahima, qui avait interpellé Alain Juppé un peu plus tôt : « Certaines prières n’avaient pas été acceptées par les villageois qui avaient détruit une de nos mosquées en début d’année. Mais des gens continuent à arriver de Syrie, en transitant par les îles voisines (des Comores), sur lesquels nous n’avons aucune maîtrise. L’Etat nous revoie la balle quand on l’interpelle, les gens continuent d’arriver et d’envahir nos terres. »

Une problématique compliquée puisqu’elle se mêle à la préoccupation de la population en matière d’immigration clandestine. Pour Dominique Perben, ancien Garde des Sceaux et surtout, ancien ministre des Outre-mer, qui accompagne Alain Juppé, le problème ne se dénouera qu’avec une coopération avec l’Etat Comorien, « et avec l’aide de l’Union européenne. »

Anne Perzo-Lafond
Le Journal de Mayotte

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139522
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139522
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139522
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139522
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139522
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139522
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...