23.9 C
Dzaoudzi
mercredi 24 juillet 2024
AccueilEducationUne université pour les petits métiers et l’artisanat

Une université pour les petits métiers et l’artisanat

L’Université régionale des Métiers de l’Artisanat est en train de voir le jour. Tranquillement… Un peu trop d’ailleurs pour le bouillonnant Jean-Denis Larroze, Secrétaire général de la Chambre des Métiers et de l’Artisanat, qui en exposait les motifs mardi dernier dans l’hôtel consulaire.

Les premiers CAP bouchers à Mayotte
Les premiers CAP bouchers à Mayotte

Tenir le répertoire des métiers, c’est une des grandes tâches de la Chambre des métiers et de l’artisanat (CMA). A Mayotte, 2.965 entreprises artisanales sont répertoriées, dont 47% dans le Bâtiment, 30% pour les services, dont les taxis, le reste se partageant entre l’alimentation (boulanger, boucher, pâtissier) et la fabrication (bijoux, etc.).

Une proportion qui n’est pas logique pour Jean-Denis Larroze : « il n’y a aucun boucher sur l’île et seulement deux poissonniers. » Pour une île qui doit miser sur son lagon, c’est en effet paradoxal. Surtout, les ventes se font encore à la sauvette, même si les glacières ont fleuri sur les bords des routes, l’objectif est donc de structurer tout ça, « et d’aider les jeunes à trouver leur voie. »

Les premiers bouchers salariés

La salle lors de la présentation de l'URMA, avec au premier plan salle Université URMA, Omar Djoundy, et la Conseillère Armanie Abdoul Wassion
La salle lors de la présentation de l’URMA, avec au premier plan salle Université URMA, le président de la CMA Omar Djoundy, et la Conseillère Armanie Abdoul Wassion

Et à l’écouter, il n’aime pas attendre des solutions qui viendront demain : « L’Education nationale nous a expliqué qu’il fallait 3 ans pour ouvrir une formation de boucher. Nous avons mis 3 mois, et les résultats sont là, avec des jeunes bouchers employés dans des grands groupes de métropoles et qui gagnent au minimum 1.800 euros par mois. »

La CMA a voulu pousser plus loin cette réussite de son Centre de formation des Hauts Vallons ouvert en 2009. Depuis 2015, l’Université régionale des Métiers de l’Artisanat a été créée : « Elle permet de former des artisans, des apprentis, de disposer d’un Centre de recherche, et propose d’externaliser les formations vers Anjouan ou Diana (Madagascar). »

Le conseil départemental se fait attendre

Jean-Denis Larroze pointait les lenteurs
Jean-Denis Larroze pointait les lenteurs

Car tout n’est pas encore bouclé comme nous l’explique Soulaimana Salimé, 1er Vice-président de la CMA : « L’Etat nous a versé 272.000 euros, soit 55% des besoins, mais nous attendons toujours l’accompagnement du conseil départemental qui n’a pas encore délibéré… »

Comme le rajoute Jean-Denis Larroze, « ce qui manque à Mayotte, ce ne sont pas les idées, mais la volonté d’aller vite et souvent, l’argent. » Il prend l’exemple d’un CAP qui coute deux fois moins cher que dans l’Education nationale, en partie parce que les contraintes ne sont pas les mêmes, « du coup, nous finançons deux jeunes au lieu d’un seul. »

Couture chez Hugo Boss

L’objectif de la CMA est de former des jeunes diplômés et mobiles, « deux atouts quand on est au chômage et parce qu’on ne pourra pas créer autant d’emploi qu’il y a de jeunes sur l’île. »

Ce sont plusieurs CAP qui seront donc lancés en 2016, en plus du CAP boucher, puisqu’il permettront de former des poissonniers, « pour être employé de marée ou commis poissonnier », des boulangers-pâtissiers, « axé sur la fabrication du pain, des viennoiseries et des desserts », des CAP de Couture-Flou, « qui apprendront la construction et la réalisation de vêtements souples et déstructurés », et qui partiront en formation pratique à Antsirabé dans les ateliers d’Hugo Boss, et le CAP Charcutier-Traiteur, « qui transforme la viande et confectionne des produits crus ou cuits our une consommation différée. »

Il a également l’ambition de lancer une pépinière d’entreprise, « pour laquelle nous avons déposé un dossier ficelé pour accès aux fonds européens en août, resté sans réponse. »

Anne Perzo-Lafond
Le Journal de Mayotte

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139512
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139512
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139512
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139512
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139512
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139512
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...