22.9 C
Dzaoudzi
vendredi 19 juillet 2024
AccueilEconomiePortes closes au marché couvert de Mamoudzou

Portes closes au marché couvert de Mamoudzou

Ceux qui comptaient faire le plein de mangues à nounou ou de fruits de la passion en ont été pour leur frais ce lundi : les grilles du marché couvert de Mamoudzou étaient en effet cadenassées. Les commerçants en textiles avaient prévenu d’un mouvement de grogne contre une taxation de leurs entrants.

Changement de régime pour les commerçantes du marché couvert
Changement de régime pour les commerçantes du marché couvert de Mamoudzou

« D’habitude, nous revenons de Dubaï ou de Thaïlande avec nos marchandises, nous en mettons 40kg en soute et 10kg en bagage à main. Mais là, on n’a pas pu les récupérer à l’arrivée à Mayotte », se plaignaient les commerçantes qui bloquaient les accès du marché couvert de Mamoudzou.

Une délégation de commerçantes s’est rendue à la Douane où le directeur Denis Giligny les a reçues à 10h. Pour leur expliquer qu’il ne s’agissait pas d’un problème fiscal, mais règlementaire : « L’entrée de Mayotte dans l’Union européenne implique l’adoption de la réglementation internationale et communautaire sur la sécurité des transports aériens et maritimes », nous rapporte-t-il.

Pour contrer d’éventuels chargements illégaux, dangereux ou mettant en péril la sécurité de Etat, chaque transporteur doit déclarer à la Douane l’ensemble du fret commercial qu’il transporte. Un règlement qui fleure bon les US, mais auquel tout le monde doit se conformer.

Négocier auprès des compagnies aériennes

Vendeurs sauvette illégal

Cette traçabilité remonte jusqu’à Paris dans une cellule spécialisée, y compris pour nos commerçantes de retour de marché à Dubaï. Elles ne peuvent donc plus rapporter gratuitement en franchise bagage leur marchandise, « toute activité commerciale doit passer par ce circuit sécurisé ». Une réglementation plutôt déphasée avec les risques encourus par le transport de quelques salouvas, consent le directeur des Douanes, mais sur laquelle il ne peut agir.

Il avait auparavant demandé aux compagnies concernées d’en informer leur clientèle, « ça a été fait en novembre. » Il a donc incité les commerçantes à se faire entendre des compagnies dont elles sont bonnes clientes : « Elles peuvent demander une nouvelle franchise bagage ou un effort tarifaire. »

Un coût supplémentaire qu’elle doivent supporter face à une concurrence toujours aussi rude des ventes à la sauvette à l’extérieur du marché : « Je leur ai promis de mener des opérations conjoints avec la Dieccte, mais il faut le faire de façon pédagogique si l’on veut que ça évolue. »

Mais pour se faire entendre des Kenya Airways, Air Mad ou Air Austral, rien de tel qu’un groupement si les commerçantes veulent avoir du poids.

Anne Perzo-Lafond
Le Journal de Mayotte

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139521
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139521
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139521
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139521
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139521
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139521
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...