26.9 C
Dzaoudzi
vendredi 12 juillet 2024
AccueilEducationAnniversaire du bac pro: 30 ans de montée en puissance d’une filière...

Anniversaire du bac pro: 30 ans de montée en puissance d’une filière à succès

C’était journée portes ouvertes au lycée professionnel de Dzoumogné ce vendredi, comme dans de très nombreux établissements de ce type dans toute la France. On fête les 30 ans du bac professionnel, l’occasion de célébrer les formations par alternance.

Bac pro 30 ansCe sont 260 élèves des collèges de Koungou, Sada, Majicavo, Labattoir et naturellement Dzoumogné qui ont été accueillis ce vendredi matin au lycée pro du nord pour découvrir les voies de formations pro offertes par l’établissement avec des approches par métiers.

A Mayotte comme partout en France, le bac pro célèbre ses 30 ans ces jours-ci, avec des animations, de l’information et des démonstrations pour mettre en valeur ses succès. Créé en 1985, le bac pro est devenu «le premier diplôme de formation professionnelle initiale préparé en alternance école-entreprise», se réjouit le ministère de l’Education nationale. Trois entreprises partenaires participent d’ailleurs à la journée de Dzoumogné (Corexsolar, SARL Leclere et frères et GTA Grands Travaux Austral).

Il faut dire que dans toute la France, l’enseignement professionnel forme désormais par alternance à plus de 100 métiers, dans 18 filières pros et 88 spécialités. A Mayotte, le bac pro a été transposé au début des années 1990.

Actuellement, quatre Lycées pro-UFA (Unité de formation des apprentis) proposent 13 formations professionnelles. A Kawéni, des CAP agent d’entreposage, boulanger, coiffure, cuisine, employé de commerce et restaurant; à Kahani, un bac pro maintenance des véhicules industriels; à Chirongui, 2 CAP charpentier et menuisier installateur; enfin à Dzoumogné, un CAP installation sanitaire et un autre préparation et réalisation d’ouvrages électriques et 2 bacs pros : technicien bâtiment réalisation gros œuvre et Travaux publics.

Formations en alternance

La population scolaire à Mayotte depuis 1973, avec la filière pro qui apparaît à partir de 1990
La population scolaire à Mayotte depuis 1973, avec la filière pro qui apparaît à partir de 1990

Ces filières sont accessibles pour les jeunes âgés entre 16 et 25 ans, avec un niveau 3e au minimum, qui sont de nationalité française ou qui disposent d’une carte de séjour pour pouvoir travailler. La formation est constituée d’un socle d’enseignement général avec des matières comme le Français, l’histoire-géographie, maths, physique, une langue vivante, les arts appliqués ou encore la prévention santé-environnement.

Formation en alternance sous statut scolaire, l’enseignement professionnel forme les jeunes au plus près des réalités du monde professionnel avec une formation assurée également par l’entreprise partenaire. Pendant le cursus, les jeunes ont un nombre d’heures à faire dans les conditions réelles de la vie professionnelle. Cette partie pro porte à la fois sur la «connaissance de l’entreprise», la technologie (matériels, outillages, produits, matériaux, système, hygiène, sécurité…) et bien entendu les travaux pratiques.

74,5% de réussite à Mayotte

Si la réussite du dispositif est indéniable, il se heurte à Mayotte à la taille de l’environnement économique. Le nombre des entreprises partenaires, essentielles au parcours des jeunes, n’est pas extensible. Mais les filières sont appelées à se développer dans les années qui viennent après une longue phase de plateau.

Les cursus de scolarité
Les cursus de scolarité

Actuellement, au niveau national, le taux de réussite au bac pro est de 80,3% et 60% des bacheliers pro entrent directement sur le marché du travail après la bac.
A Mayotte, la réussite est un peu moins importante avec un taux de 74,5% au bac pro en 2015 mais la filière permet tout de même à près de 600 lycéens de décrocher un diplôme chaque année.

Clic Clac !

Et pour cet anniversaire, un concours national de photo «vive le bac pro !» a été lancé par le ministère de l’éducation nationale. Il est ouvert à tous les élèves et apprentis préparant un bac pro en métropole et Outre-mer (élèves et apprentis, de la seconde à la terminale, en lycées professionnels, en lycées polyvalents ou en centre de formation d’apprentis).

Bac pro DiplomeL’idée est de réaliser une photo valorisant l’une des filières de l’enseignement professionnel sous un angle original, avec comme thème : «J’aime ce que je fais, je prépare le monde de demain et je le montre».
Les élèves et apprentis ont jusqu’au 18 mars pour envoyer leur cliché sur la page Facebook de l’Éducation nationale sur l’onglet du “concours Vive le bac pro !

RR
www.jdm2021.alter6.com

2 Commentaires

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139116
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139116
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139116
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139116
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139116
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139116
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...