23.9 C
Dzaoudzi
mercredi 24 juillet 2024
AccueilEducationRotations scolaires: la ronde des élèves en voie d’extinction?

Rotations scolaires: la ronde des élèves en voie d’extinction?

Nathalie Costantini lors de l'inauguration de l'école de Mtsamoudou aux côtés du maire Ali Moussa Ben
Nathalie Costantini lors de l’inauguration de l’école de Mtsamoudou aux côtés du maire Ali Moussa Ben

Le flux migratoire ajouté à la croissance démographique est tel qu’à chaque rentrée scolaire de nouvelles classes jaillissent à Mayotte. Un rythme qui a hélas molli avec les déficiences du SMIAM, le Syndicat mixte qui en avait la charge, plombant d’un coup la scolarité d’un paquet d’élèves de primaire, contraints de se partager les salles de classe. Certains l’occupant en matinée, les autres l’après-midi, période pourtant de moindre réceptivité pour les jeunes enfants.

Ces rotations scolaires perdurent encore sur l’île malgré la relance des constructions par l’équipe préfectorale actuelle. « Un système qui touche encore 62 écoles élémentaires. En 2015, nous avions recensé un manque de 350 salles de classe, utilisées à 100% des capacités. Or, il y a des heures de bibliothèque ou d’EPS », indique la vice-recteur, sous-entendant qu’en s’organisant, un partage plus efficace des salles est possible.

« 241 classes programmées cette année »

Guy Fitzer évoquait l'investissement de l'Etat dans le nouveau bâtiment de la commune de Bandrélé
Guy Fitzer évoquait l’investissement de l’Etat dans le nouveau bâtiment de la commune de Bandrélé

Car le vice-rectorat n’est pas un bâtisseur. Il ne fait qu’accompagner les mairies pour une organisation optimale des ressources existantes, en attendant la rénovation ou la sortie de terre de nouveaux bâtiments : « L’exemple de Bandrélé est évocateur où nous avons conseillé le regroupement de plusieurs écoles pour mutualiser les moyens. »

Les mairies présentent ensuite leurs besoins à la préfecture qui supplée le presque défunt SMIAM, en leur allouant les crédits directement, par le biais de la Dotation Spéciale de Construction et d’Equipement des Etablissements Scolaires. « Ainsi 107 salles de classe et 5 réfectoires, rénovées ou neuves ont été produites en 2014-2015, et 241 classes sont programmées pour l’année 2016-2017, 113 en construction et 128 en rénovation », expliquait Guy Fitzer, Sous-préfet à la cohésion sociale, qui préside la Commission de la restauration scolaire

Sous condition de rapidité

Avec la mise en place d’une Programmation pluriannuelle, « la première ! », sur 4 ans, « et avec la collaboration du vice-rectorat et des 17 communes, nous pouvons espérer supprimer les rotations scolaires à l’échéance du plan, dans quatre ans. »

Aucune commune n’est privilégiée, « mais nous regardons la rapidité d’exécution, comme à Mtsamoudou où en 6 mois tout était bouclé. Nous ne pouvons pas laisser trainer des investissements utiles à l’île », justifiait le sous-préfet.

Endiguer les rotations, c’est permettre la mise en place des rythmes scolaires chers à la représentante de l’Education nationale : « Seules 45 classes ne s’y sont pas encore mises, alors que 15 écoles, malgré leurs rotations, les appliquent. Seules Koungou et Dembéni ne les ont pas encore appliqués, faute de projets et freinée par une population en forte croissance. Elles s’y préparent actuellement. »

Compliqué malgré tout quand on sait que rotations + rythmes scolaires saucissonnent une journée en quatre pour l’école. « Justement, je suis allée à Paris pour négocier des adaptations et de la souplesse. On ne peut pas tout bloquer parce que les normes ne sont pas appliquées comme en métropole », nous confie encore Nathalie Costantini.

Une chargée de mission est actuellement détachée par le vice-rectorat pour épauler les mairies sur cette mise en œuvre des rythmes scolaires et des activités périscolaires.

Anne Perzo-Lafond
Le Journal de Mayotte

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139520
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139520
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139520
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139520
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139520
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139520
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...