25.9 C
Dzaoudzi
samedi 22 juin 2024
AccueilEconomieSMIAM: Les combattants sont partis faute d’informations

SMIAM: Les combattants sont partis faute d’informations

Le préfet et les maires lors de la visite des modulaires des collèges K2 et K3
Le préfet et les maires lors de la visite des modulaires des collèges K2 et K3

Les deux liquidateurs nommés en mai 2015 par la préfecture ont bien démissionné: «Ils sont arrivés au maximum de ce qu’ils pouvaient produire», indique le préfet de Mayotte Seymour Morsy au JDM.

Il annonce une nouvelle nomination. Mais qui ne pourra pas faire mieux si les informations ne sortent pas. Car si, en dehors de deux agents, le personnel a bien été réaffecté aux mairies, on est toujours dans l’impasse du côté des terrains. « Le département et les communes doivent encore fournir des informations sur des titres de propriété », complète le préfet.

En effet, le personnel réaffecté aux communes devait être mis à disposition des liquidateurs, pour leur apporter ses compétences, « mais les communes ont fini par les récupérer à 100% », nous explique Saïd Omar Oili, président de l’association des maires. Faute d’information, on comprend que les liquidateurs aient jeté l’éponge.

La culture de l’intercommunalité

Guidé par la crainte que les communes et le conseil départemental continuent à financer cette structure pour rien, « et ça peut aller jusqu’à 2 millions d’euros par an pour la mairie de Mamoudzou », nous précise Saïd Omar Oili, ce dernier demande davantage de visibilité sur le travail des liquidateurs. Les maires doivent d’ailleurs bientôt rencontrer le préfet. Qui finance depuis plus d’un an maintenant directement les constructions et rénovations aux mairies qui en font la demande, “et ça fonctionne!”, rappelle-t-il.

Pour Bruno André, le secrétaire général de la préfecture, la contribution des collectivités permet toujours de boucler les chantiers en cours, « mais les mairies doivent se ressaisir du dossier si elles veulent avancer et pouvoir arrêter de financer la structure un jour. » Les nouveaux liquidateurs vont devoir repartir de zéro, ce qui ne plaide pas en faveur de l’avancement du dossier;

C’est le problème de tous ces syndicats auquel les communes délèguent leurs compétence : longtemps au Syndicat Intercommunal des eaux, les élus représentatifs ne se sentaient pas concernés, alors qu’il s‘agit de gérer leur propre distribution d’eau. Même absence de combat au SMIAM où ils ne sont pas montés au créneau lorsqu’une seule classe a été livrée en 2013.

Une culture de l’intercommunalité est encore à acquérir…

Anne Perzo-Lafond
Le Journal de Mayotte

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139514
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139514
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139514
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139514
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139514
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139514
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...