27.9 C
Dzaoudzi
mercredi 19 juin 2024
AccueilEconomieLa Poste sur plusieurs fronts dont celui des mécontentements

La Poste sur plusieurs fronts dont celui des mécontentements

Difficile de s'y retrouver pour les facteurs
Difficile de s’y retrouver pour les facteurs

«C’est très compliqué de faire des comparaisons avec la métropole… On part de rien». Pas question pour Christian Montès d’utiliser la langue de bois. Alors face aux mécontentements et aux critiques qui pointent les lenteurs du service postal, le directeur régional de La Poste est bien décidé à regarder les problèmes en face pour tenter d’en venir à bout : «Il n’y a pas de fumée sans feu», dit-il clairement.

Première problématique, celle de la distribution. «Il faut comprendre qu’en métropole, le taux de visite des boites à lettres est supérieur à 1. Cela signifie qu’un facteur s’arrête pour mettre au minimum un courrier dans toutes les boites, il connaît sa tournée par cœur. A Mayotte, il y a deux ans, nous en étions à 0,03», explique Christian Montès. Mais les choses évoluent très rapidement. Les prestations sociales, les factures, les relevés bancaires, les impôts… Mayotte avance vers le droit commun et avec ce mouvement, les courriers se multiplient.

«Un de nos problèmes est qu’un facteur part faire sa tournée à l’heure à laquelle il est censé rentrer», constate Christian Montès. Car l’organisation des courriers à distribuer est compliqué par l’absence d’adresse. «Nous avons 22.000 boites à lettres et 7 sur 10 n’ont pas d’adresse, pas de rue, pas de numéro, au mieux le quartier… Et pourtant nous parvenons à distribuer plus de 95% du courrier !»

Les adresses de Mamoudzou et Koungou

La Poste veut venir à bout de ce problème qui se pose aussi aux services de santé comme aux forces de sécurité. La Poste a signé deux conventions, avec Acoua et Mtsamboro. Bientôt, elle compte signer avec Mamoudzou, et Koungou est dans la ligne de mire. «On est des professionnels de l’adresse. On va mettre notre savoir-faire au service des communes avec, par exemple, la mise en place d’une numérotation assez simple, à l’américaine, dont les numéros reposent sur la distance par rapport au début de la rue.»

Grilles fermées ce lundi à La Poste de Dembéni
La Poste de Dembéni

La Poste veut avoir bouclé ce chantier d’ici au mois d’octobre pour les communes qui auront signé la convention. Avec Koungou et Mamoudzou, plus de la moitié du trafic postal devrait ainsi arriver dans des boites avec une adresse effective et reconnue… facilitant aussi le travail des grands pourvoyeurs de courriers que sont par exemple EDM ou la CSSM.

Attentes et impatiences

Cette question des adresses doit être réglée car l’accroissement de l’activité postale ne se dément pas. Contrairement aux premiers chiffres fournis par l’aéroport de Mayotte au JDM, le fret aérien postal continue de progresser à Pamandzi en 2015 de près de 10% d’une année sur l’autre. Ce sont ainsi près de 800 tonnes postales qui ont été transportées. Les courriers sont toujours plus nombreux mais les colis aussi sont en forte progression et 99% viennent de métropole.

«A Mayotte, le centre de tri, c’est le centre de dédouanement. Chaque colis qui arrive est vérifié et éventuellement taxé». Le problème est la lenteur du processus. La Poste «flashe» les colis qui arrivent à l’aéroport puis à leur entrée en douane et enfin à leur sortie… les clients peuvent donc suivre le processus et avoir des arguments pour s’impatienter. «Il y a beaucoup d’insatisfaction générée par l’attente mais c’est comme ça dans tous les DOM». Selon Christian Montès, «en moyenne, un colissimo met 8 jours pour arriver dans le département auxquels il faut ajouter 10 jours de dédouanement».

Des priorités affichées

La Poste logoUn des points noirs du côté des colis reste ce que La Poste appelle les «colis disjoints», ceux dont la valeur est affichée mais sans qu’un justificatif soit fourni… nécessitant d’envoyer ces documents ou de se présenter, généralement au bureau de Kawéni.

«On progresse fortement mais il suffit de peu de choses pour que la qualité du service se dégrade pendant quelques temps». Car le courrier reste aussi tributaire de l’aérien avec peu de compagnies desservant Mayotte et une priorité donnée aux bagages des passagers au détriment des marchandises et du courrier. «Nous avons le problème de la double insularité, avec du courrier qui passe par La Réunion.»

Mais, confirmant son franc-parler, Christian Montès est clair. Les courriers «économiques» ne seront pas la priorité de la Poste qui se focalise sur les courriers «intérieurs» et les «prioritaires». Dans ce domaine, comme dans beaucoup d’autres, Mayotte doit accepter d’être encore pour quelques temps «un peu atypique».

RR
www.jdm2021.alter6.com

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139112
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139112
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139112
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139112
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139112
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139112
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...