28.9 C
Dzaoudzi
samedi 2 mars 2024
AccueilEconomieCaisse des dépôts, AFD et IEDOM: Des réformes qui font des vagues...

Caisse des dépôts, AFD et IEDOM: Des réformes qui font des vagues en Outre-mer

AFD BPIC’était une annonce du président de la République le 12 janvier dernier. L’Agence française de développement (AFD) devrait se rapprocher de la Caisse des dépôts et consignations (CDC) dont les missions seront élargies au développement et à la solidarité internationale. C’est la conséquence d’un rapport de mission de 71 pages dans lequel les rôles de l’AFD, de la CDC, de la BPI (banque publique d’investissement) et de l’Iedom sont abordés sans pour autant que des chiffrages précis soient présentés et donc les bénéfices attendus pour les populations et territoires d’Outre-mer réellement étudiés.

«Ce rapprochement permettra d’améliorer le financement de l’Outre-mer où l’AFD intervient en appui aux collectivités et au secteur public comme auprès du secteur privé», indique alors la directrice générale de l’AFD, Anne Paugam.

L’an dernier, l’AFD a engagé 8,3 milliards de financements dont 1,5 milliard d’euros consacrés à l’Outre-mer. «La mission de préfiguration poursuivra ses travaux sur certains aspects qui doivent être affinés en vue des arbitrages interministériels, en particulier sur les Outre-mer, un domaine dans lequel nous souhaitons accroître l’activité globale issue de l’action des deux institutions, en termes quantitatifs aussi bien que qualitatifs», explique Anne Paugam.

Inquiétudes de la Fedom

Pourtant, ce projet inquiète le patronat ultramarin. Jean-Pierre Philibert, le patron de la Fedom, déclarait à l’occasion des vœux de la fédération: «Nous serons très vigilants sur les modalités pratiques de la fusion AFD-CDC. L’AFD accomplit un travail remarquable de financement des investissements des collectivités locales et, c’est moins connu, de soutien au secteur privé (prêts directs aux entreprises, mise en œuvre locale des produits de la BPI notamment en termes de garanties): Il ne faudrait pas que ces spécificités soient altérées par le poids financier et institutionnel d’une CDC historiquement bien plus hexagonale…»

AFD-CDC, un rapprochement en débat
AFD-CDC, un rapprochement en débat

Pour la Fedom, ce projet de fusion AFD-CDC, tel qu’il est conçu à ce jour, n’offre aucune garantie d’une augmentation de la capacité financière de l’AFD au profit de l’Outre-mer.

L’essentiel du projet semble en effet orienté vers l’international et principalement vers le continent africain où la France doit faire face à la montée en puissance de la Chine. Là, les enjeux sont énormes : le continent représente une perspective de plus de 1,2 milliard d’habitants en 2030. Rien à voir avec les 2,5 millions d’ultramarins. L’Outre-mer représente aujourd’hui 19% des engagements financiers de l’AFD. Avec la fusion, demain, ce poids devrait être nettement réduit.

Le sénat en embuscade

Reste que si le projet présente une cohérence certaine à l’international, la Fedom est loin d’être la seule à faire part de ses inquiétudes. Le Trésor, qui n’est pas à l’origine de la réforme, tente d’éviter une prise de pouvoir de la CDC sur l’AFD. Et du côté du sénat, la majorité emmenée par Jean-Pierre Raffarin, rue aussi dans les brancards et demande de disjoindre l’AFD du projet de loi Sapin…

Selon le calendrier annoncé par le gouvernement, le projet de loi Sapin devrait être présenté en procédure normale (deux lectures dans chaque assemblée), entre mai et juin pour la première lecture et à l’automne pour la seconde. Les débats promettent d’être vifs. Et au-delà des aspects techniques, les Outre-mer ont tout intérêt à les suivre attentivement.

RR, le JDM
avec le JIR.

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139126
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139126
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139126
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139126
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139126
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139126
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...