27.9 C
Dzaoudzi
dimanche 16 juin 2024
AccueilEducationFace à l’insécurité, les enseignants de K2 exercent leur droit de retrait...

Face à l’insécurité, les enseignants de K2 exercent leur droit de retrait mercredi

Collège K2
Collège K2

« Alerte sécurité des élèves, du personnel et des locaux », s’intitule le communiqué de droit de retrait des enseignants du collège K2 de Kawéni, pour ce mercredi 6 avril à 7h30.

Jeudi dernier, un enseignant prend sa voiture, sort du parking, et se fait stopper par une bande de jeunes qui avaient prévu leur coup : « Ils ont bloqué l’avant de la voiture, d’autres sont entrés par les côtés, dérobant l’ordinateur et les affaires de notre collègue », raconte un enseignant.

Une agression que les jeunes ont pu commettre parce que les policiers n’étaient pas présents ce jour là devant les grilles, « ils étaient occupés à gérer les manifestants. » Encore une preuve s’il en était encore besoin, du manque d’effectifs des policiers et gendarmes sur le territoire.

Les CPE partagent leur temps avec un autre collège

Et ce n’est pas tout, « tous les week-end, des vols sont perpétrés, les salles sont vidées, les portes défoncées, il n’y a plus d’ordinateur dans la salle des profs. »

Des jeunes armés pénètrent dans la cour, des caillassages se multiplient, des véhicules sont vandalisés, des élèves rackettés… Et des moyens qui diminuent, à entendre les enseignants : moins de surveillants et de CPE, « ils se partagent la journée avec le collège de Majicavo »

L’équipe enseignante a donc décidé d’utiliser son droit de retrait ce mercredi 6 avril 2016 dès 7h30, pour demander des moyens : « un poste de CPE, 5 postes d’Assistants d’éducation, la présence de gendarmes à l’entrée et à la sortie des élèves. » Ils invitent les parents d’élèves à les rencontrer ce jour là.

Le syndicat SE-UNSA Mayotte nous indique avoir été alerté de la situation par leurs représentants au sein de l’établissement et avoir contacté le Directeur académique de l’Education nationale : “Le DAASEN rencontrera l’équipe de direction du collège demain à 15h puis recevra ensuite, à notre demande, une délégation des personnels de l’équipe éducative”, indique le syndicat.

A.P-L.
Le Journal de Mayotte

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139522
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139522
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139522
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139522
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139522
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139522
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...