26.9 C
Dzaoudzi
dimanche 23 juin 2024
AccueilorangeUne médiation entre jeunes de Cavani-Doujani tentée et réussie par Chamassi

Une médiation entre jeunes de Cavani-Doujani tentée et réussie par Chamassi

Chamassi a monté son groupe de médiation dans la journée
Chamassi a monté son groupe de médiation dans la journée

Dès ce mercredi matin, le capitaine Chamassi a contacté les adultes référents des villages de Doujani, Cavani et une partie de Mandzasoua, certains parents et 15 jeunes délégués: “Cinq de chaque village, les plus virulents d’entre eux.” Il a embarqué tout ce petit monde à 14h dans son véhicule personnel, direction le manguier de la pointe Mahabou, idéal pour palabrer: “Au long de la discussion, ils ont compris qu’ils étaient, souvent malgré eux, poussés à s’agresser entre eux.”

Ils sont notamment revenus sur les faits qui ont créé la guérilla urbaine que l’on a connue. Au départ, c’est un jeune de Doujani qui s’est fait voler son portable,et s’est rendu au commissariat pour déposer plainte en présence de ses parents. Une plainte qui a du être noyée dans la masse, et le jeune a eu vite fait de décrier l’efficacité de la police et de basculer dans le règlement de compte que l’on sait. Doujani contre Cavani, et habitants et véhicules en ont fait les frais, “poussés par quelques adultes qui ont aiguisé leur colère en les montant les uns contre les autres”, traduit Chamassi, les échanges se faisant en shimaoré.

“La force reste à la loi”

Une paix fragile, mais toujours bonne à tenter
Une paix fragile, mais toujours bonne à tenter

S’apercevant de cette manipulation, ils ont débattu, “ils ont fini par se serrer la main”, et ont échangé leur numéro de portable, “pour casser dorénavant les éventuelles rumeurs de vengeance”. Et en se quittant, se sont jurés de tout arrêter à partir de ce soir.

Certains ont essayé de négocier l’arrêt des poursuites judiciaires, “la force reste à la loi”, leur a répondu Chamassi, “tous ceux qui ont cassé des véhicules doivent s’attendre à une sanction ferme”, leur promettant d’être le premier à les interpeller s’il le fallait.

Mieux, un parent a invité l’ensemble des jeunes à participer au hishima de leur fils, “sorte de cérémonie avec des cadeaux”, et ils se sont ensuite ramenés mutuellement dans les villages, “ils discutaient comme s’il ne s’étaient rien passé”, s’étonne Chaharoumani Chamassi.

Mais il ne savait pas que sa journée n’était pas finie… Lorsque les jeunes de Mandzasoua sont rentrés chez eux, certains ont manifesté leur mécontentement de ne pas avoir été convié, le capitaine de police y est donc reparti, pour se lancer dans de longues explications devant 200 jeunes, qui ont fini par prier un doha ensemble pour sceller leur entente.

Chamassi croise les doigts. Pour l’instant, ce soir, tout est calme du côté de Doujani-Mtsapéré…

Anne Perzo-Lafond

Le Journal de Mayotte

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139522
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139522
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139522
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139522
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139522
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139522
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...