25.9 C
Dzaoudzi
jeudi 13 juin 2024
AccueilEducationMtsangabeach accueille une opération mathématique et sportive géante

Mtsangabeach accueille une opération mathématique et sportive géante

Avant le départ de l'épreuve de relai (Photo: collège de Sada)
Avant le départ de l’épreuve de relai (Photo: collège de Sada)

Impossible de dire qu’elle était la probabilité de parvenir à franchir les obstacles pour mener à bien l’opération. Et pourtant ce fut une réussite à 100%. Mardi dernier, le collège de Sada a emmené 324 élèves à Mtsangabeach pour une opération mathématique et sportive de grande ampleur au bord de l’eau.
«Nous avons fini par trouver une compagnie de transport… avec du carburant», se réjouit Fabrice Alvarez, le principal du collège.

Mardi, c’était donc un petit bout de la semaine des maths en décalé, car l’événement était organisé en mars ailleurs en France, et décalé tout court. Car, surfant sur le thème 2016 «maths et sport», les profs des deux disciplines à l’origine de l’opération ont monté une épreuve en 3 temps. Chaque classe était engagée dans les 3 moments après avoir été scindée en trois groupes.

Découvrir les indices pour faire avancer son équipe
Découvrir les indices pour faire avancer son équipe

Il fallait tout d’abord venir à bout d’une course d’orientation pour glaner des indices dans le parc de Mtsangabeach, une véritable chasse au trésor. La 2e équipe devait ensuite résoudre des énigmes mathématiques en se servant des indices trouvés précédemment. La solution était, là encore, déterminante pour la dernière épreuve puisque les petits génies des maths devaient trouver la distance à parcourir lors de la course de relais, la 3e et dernière épreuve. La réponse était 570 mètres, le tour complet de Mtsangabeach.

«Ce qui est intéressant sur le plan pédagogique, c’était de montrer le caractère complémentaire des individus. Que l’on soit plutôt astucieux, scolaire ou sportif, chacun était un maillon essentiel de la chaîne, un élément indispensable pour s’inscrire dans une performance de groupe», relève Fabrice Alvarez.

Complicité avec les profs

Au final, après décompte des points pour chaque épreuve, l’ultime addition permettait de déterminer la classe victorieuse, celle qui remportait un lot de tee-shirts.

Venir à boût des énigmes mathématiques, ensemble
Venir à boût des énigmes mathématiques, ensemble

Pour le principal, une telle opération semble ne présenter que des aspects positifs, bien plus variés qu’on ne pourrait l’imaginer: «Au-delà du lot, les enfants avaient le plaisir de s’épanouir dans le magnifique parc de Mtsangabeach que certains découvraient pour la 1ère fois. Ils étaient nombreux à découvrir également le transport en bus et en particuliers les élèves de 6e (au collège de Sada, seuls 150 élèves sur 1.100 se rendent en cours en bus) et puis c’était l’occasion d’aborder les profs sous un autre angle. Ça crée des liens et une forme de complicité».

Plaisir d’apprendre

Ce n’est pas la 1ère fois que le collège de Sada s’illustre lors de la semaine de maths. L’an dernier déjà, l’établissement avait imaginé un pont entre Sada et la métropole… un pont numérique, bien entendu.

Chaque classe était encadrée par un prof et un élève de 4e ,de quoi resserer les liens
Chaque classe était encadrée par un prof et un élève de 4e ,de quoi resserer les liens

«D’autres événements ont également marqué cette semaine. On avait par exemple une campagne d’affiches réalisées par les 6e sur les liens entre sport et maths», souligne Fabrice Alvarez, comme celle racontant le foot avec ses 11 joueurs pour 1 équipe qui joue 2×45 minutes sur un terrain d’une surface minimale de 4.000m2… Quant à la plus traditionnelle «course aux nombres», une épreuve de rapidité organisée mercredi, elle a rassemblée 500 élèves à Sada.

Au final, tout ceci poursuit bel et bien un but : valoriser les élèves et permettre d’associer la notion de plaisir et celle d’apprendre, une formule essentielle qui n’est peut-être pas mathématique… quoi que.

RR
www.jdm2021.alter6.com

*Ce projet pédagogique était porté par les coordonnateurs disciplinaires, Carole Bidois pour les mathématiques et Séverine Bonjean et Cyprien Kostrzewa pour l’EPS a été un véritable succès.

Associer la notion de plaisir et d'apprentissage
Associer la notion de plaisir et d’apprentissage

2 Commentaires

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139111
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139111
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139111
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139111
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139111
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139111
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...