25.9 C
Dzaoudzi
samedi 22 juin 2024
AccueilEconomieMouvements sociaux et délinquance: Ces maux qui nuisent au tourisme

Mouvements sociaux et délinquance: Ces maux qui nuisent au tourisme

Comment redonner des couleur à notre tourisme ?
Comment redonner des couleurs à notre tourisme ?

Si les grévistes se réjouissaient de la médiatisation nationale de leur grève, médiatisation liée en réalité aux violences commises par des bandes à Doujani, les images qui défilaient en boucle ont eu un effet désastreux sur l’image de Mayotte.

Le comité départemental du tourisme par la voix de son 1er vice président Harouna Attoumani, a tenté de mobiliser les professionnels du secteur pour un bilan : « Ça n’est pas facile, ils sont tous en train de travailler », déclare l’élu pour justifier que trois seulement aient répondu présents.

Et pourtant, selon l’enquête qu’il a menée, l’impact est éloquent : si le taux moyen d’annulation se monte à seulement 10%, il varie énormément d’une structure à l’autre. « Il est de 40% à l’hôtel Le Rocher et de 60% au Caribou, contre 18% au Trévani. Habituellement réservés pour tourisme d’affaires, ils ont été frappé de plein fouet par les annulations, les professionnels n’ayant pas réussi à confirmer leurs rendez-vous », explique Harouna Attoumani.

Opérations de récupération des touristes sur les plages

Deux professionnels du tourisme entourent Harouna Attoumani
Deux professionnels du tourisme entourent Harouna Attoumani

Du côté des opérateurs d’observation de dauphins, ça n’est guère mieux, comme l’explique Denis Fabre de Lagon Aventure : «  J’ai eu 70 annulations en 15 jours, dont des cinéastes qui devaient venir filmer un documentaire pour France Ô. Et malgré nos efforts pour récupérer les gens sur les plages du sud. Certains n’arrivaient pas à atteindre Musical plage. En plus à marée basse, c’était impossible, il nous faudrait des pontons. »

Et les reports ne sont pas toujours possible, « vu notre faible capacité d’hébergements, il ne faudrait pas que tout le monde arrive en même temps en août ».

L’objectif de fédérer et de lister les reproches, est d’interpeller les partenaires du CDTM, l’Etat et le conseil départemental : « Ils doivent réfléchir à une réponse comme l’a fait La Réunion lorsqu’ils ont eu le risque requin. »

Plan de relance ou de sécurisation ?CDTM enquête post grève insécurité

En 2011 on se souvient qu’un plan de relance avait été mis sur pied, « il avait permis de débloquer 420.000 euros Etat et 120.000 euros du département, pour recruter des brigades vertes de surveillance et de sécurité sur les plage. »

Le problème des visas touristique a été abordé et il a été décidé de saisir à nouveau les parlementaires dès leur retour.

En conclusion, il a été décidé d’attendre le retour des conseillers départementaux pour étudier avec eux les propositions adéquates à la situation.

On n’en attend évidemment aucun miracle, puisqu’il faut avant tout juguler cette insécurité et s’occuper de notre jeunesse. Début mai, un conseil d’administration sera réuni pour valider un plan d’actions.

Anne Perzo-Lafond
Le Journal de Mayotte

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139522
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139522
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139522
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139522
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139522
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139522
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...