25.9 C
Dzaoudzi
jeudi 13 juin 2024
AccueilorangeLe Battle of The Year interrompu par des échauffourées

Le Battle of The Year interrompu par des échauffourées

Cette année, 13 équipes se sont affrontées pour les sélections du Battle of the Year à Mayotte.
Cette année, 13 équipes se sont affrontées pour les sélections du Battle of the Year à Mayotte

La maestria, la joie et la vivacité des danseurs Mahorais ont galvanisé les foules ce samedi soir place de la République à Mamoudzou. Près de 3.000 personnes au plus fort du rassemblement ont encouragé les crews, dansé, répondu aux encouragements de Malik, l’animateur de la soirée.

Depuis 6 ans maintenant, des qualifications pour le Battle of the Year ont lieu à Mayotte, comme dans les autres départements français, sous l’impulsion des organisateurs nationaux et de l’association mahoraise Hip Hop Evolution. Deux types de sélections prennent place à Mayotte: le One VS One (lire notre article ici), pour consacrer le meilleur danseur solo de l’île; et les sélections pour le Battle of The Year, lors desquelles s’affrontent les meilleures équipes de break dance de France puis du monde. Du gymnase de Mgombani où ont eu lieu les premières sélections au show époustouflant de ce samedi place de la République, du chemin a été parcouru. Les jeunes ont grandi, pris en maturité, acquis de solides techniques et sont devenus des danseurs et de jeunes adolescents ou adultes accomplis.

«Lynchages» dans la foule

Malheureusement, alors que jusqu’à 22h, tout se passait bien, de violentes échauffourées ont soudain éclaté, se répandant de la place de la République jusqu’à d’autres zones périphériques de Mamoudzou.

Des témoins ont relaté au JDM des caillassages, des jets de bouteilles voire des «lynchages en règle». Les unités de la police nationale, bien présentes sur le terrain, ont contenu un temps la situation. Mais face aux débordements, les forces de l’ordre ont finalement demandé vers 22h30 aux organisateurs du BOTY d’interrompre la manifestation, n’ayant plus de ressources pour endiguer les violences qui se répandaient dans tout Mamoudzou.

Près de 3000 personnes (selon les organisateurs) sont venues assister au spectacle place de la République.
Près de 3.000 personnes, selon les organisateurs, sont venues assister au spectacle place de la République

Une finale dans un lieu fermé?

«Il restait 30 minutes de show mais pour la sécurité des danseurs et du public, la police nationale nous a demandé d’arrêter l’événement», relate Sophie Huvet, membre de l’association Hip Hop Evolution. «L’idée était de faire un événement populaire, gratuit et public. Il faut qu’on en discute avec toute l’équipe de Hip Hop Evolution et avec les danseurs, mais peut-être envisagera-t-on de faire la finale dans un endroit fermé», regrette Sophie Huvet.

Du côté du spectacle, il faudra donc attendre pour savoir qui de Power Crew ou de Lil Stylz ira affronter les autres équipes de France à Montpellier pour la finale nationale du 21 mai.
Quant aux violences urbaines, le bilan des dégâts et des blessés devrait être connu assez rapidement alors que les affrontements se sont poursuivis tard dans la nuit.

OL
www.jdm2021.alter6.com

2 Commentaires

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139117
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139117
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139117
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139117
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139117
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139117
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...