24.9 C
Dzaoudzi
vendredi 21 juin 2024
Accueilorange70 ans du Secours Catholique: De l’importance de lier les communautés de...

70 ans du Secours Catholique: De l’importance de lier les communautés de Mayotte

Pour les 70 ans du Secours Catholique-Caritas, un déba a eu lieu sous le faré de la mission.
Pour les 70 ans du Secours Catholique-Caritas, un déba a eu lieu sous le faré de la mission.

Implanté sur notre territoire depuis 15 ans, le Secours Catholique (Réseau mondial Caritas) s’est donné quatre missions auprès de la population de Mayotte : l’accès au droit et à l’égalité des chances, le soutien à l’éducation et aux solidarités familiales, le développement des pays de la région tels que les Comores et le vivre ensemble entre toutes les communautés. Cette dernière mission connaît une résonance toute particulière au regard de l’actualité de ces derniers mois puisque des habitants de certaines communes de l’île chassent des personnes en situation irrégulière de leurs villages. Des “expulsions” de Comoriens sont même prévues à Bouéni ce dimanche. Le JDM s’est entretenu sur ces questions avec le délégué du Secours Catholique de Mayotte, Benoît Gizard.

Le JDM. Vous avez célébré les «70 ans du Secours Catholique» à Mayotte en insistant sur la rencontre entre communautés…

Benoît Gizard. Oui, il nous a semblé que la meilleure façon de célébrer les 70 ans du Secours Catholique a été d’ouvrir la communauté chrétienne à nos frères musulmans. C’est ainsi que deux groupes de déba (danse traditionnelle mahoraise, ndlr) ont pris place sous le faré de la mission catholique dimanche. Entre 100 et 150 personnes ont pu ainsi faire connaissance et lancer des pistes pour des projets communs. Je suis convaincu que beaucoup de liens se tissent entre les deux communautés. Et selon moi, à ce titre, Mayotte est un exemple pour la France entière.

Benoît Gizard lors de l'inauguration de la nouvelle délégation du secours Catholique
Benoît Gizard lors de l’inauguration de la nouvelle délégation du secours Catholique

Malheureusement, l’actualité tend à prouver que ces liens entre communautés se délitent. Quel est le but du courrier que vous cosignez avec la CIMADE pour protester contre les expulsions ?

Benoît Gizard. Nous sommes effectivement partie prenante de ce courrier inter-associatif à l’initiative de la CIMADE. Le but de cette lettre est d’interpeller les pouvoirs publics pour qu’ils réagissent face à ces expulsions.

Mais cette rivalité, on peut la retrouver également dans notre centre Nyamba au sein duquel nous accueillons 120 jeunes entre 16 et 25 ans, d’origines diverses : certains sont nés à Mayotte mais d’autres viennent des Comores, de Madagascar, etc. Nous agissons sur ces problématiques en témoignant de valeurs de respect, d’amitié, de fraternité. Nous comptons également inclure dans nos formations à destination des jeunes et des bénévoles ces valeurs fondamentales.

Issa Issa Abdou avec les jeunes du centre Nyamba de Caritas France de Mayotte
Issa Issa Abdou avec les jeunes du centre Nyamba de Caritas France de Mayotte

De jeunes musulmans peuvent-ils être réticents à l’idée de demander de l’aide à votre structure de confession catholique ?

Benoît Gizard. Non, je ne crois pas. L’année dernière, nous avons reçu 500 demandes pour notre centre Nyamba, et rien que ce matin, 30 demandes. C’est un signe de réussite du centre.

Quels sont les futurs projets de la délégation du Secours Catholique à Mayotte ?

Benoît Gizard. Nous comptons développer à partir de l’année prochaine des projets communautaires, en se rendant dans les villages d’origine des jeunes que nous accueillons pour porter un projet avec eux et leur famille. Cela peut aller de l’alphabétisation à la création d’un jardin communautaire, par exemple. Et comme je vous le disais, nous sommes en train de travailler sur nos formations pour nous faire l’écho des valeurs de fraternité.

OL
www.jdm2021.alter6.com

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139126
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139126
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139126
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139126
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139126
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139126
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...