27.9 C
Dzaoudzi
mercredi 19 juin 2024
AccueilOcéan IndienJeux des jeunes de l’océan Indien: 93 Mahorais parmi les 800 sportifs...

Jeux des jeunes de l’océan Indien: 93 Mahorais parmi les 800 sportifs de la région

CJSOIAprès les grands, place aux jeunes ! Les Jeux de la commission jeunesse et sport de l’océan Indien (CJSOI) approchent à grand pas. A partir du 30 juillet, les jeunes sportifs des Comores, Djibouti, Madagascar, Maurice, Mayotte, La Réunion et les Seychelles vont se retrouver à Tananarive pour leurs Jeux à eux.

Chaque île a droit à une délégation de 106 athlètes et officiels. Pour représenter Mayotte, ils seront 93 au total, dont seulement 7 officiels avec David Hervé de la Direction jeunesse et sport (DJSCS) comme chef de délégation. Ils prendront part aux compétitions en athlétisme, football, football à 7 féminin, handball masculin, tennis de table et judo.

Parallèlement aux compétitions sportives, comme à chaque fois, le volet «jeunesse» permettra aux représentants de chaque île de présenter théâtre, danse traditionnelle, musique… et de prendre part à des débats sur des thèmes précis.

Le dispositif malgache est prêt

Dernière ligne droite oblige, le comité des experts regroupant les représentants de toutes les îles se sont réunis la semaine dernière et c’est Mayotte qui accueillait la rencontre. Seuls, les représentants des Comores n’ont pas fait le déplacement. Il s’agissait pour le pays hôte de présenter l’état d’avancement de la préparation de l’évènement.

La réunion des experts de la CJSOI, la semaine dernière à Mayotte
La réunion des experts de la CJSOI, la semaine dernière à Mayotte

«Madagascar nous a présenté l’intégralité du dispositif avec un dossier très abouti», explique David Hervé. «Hébergement, transport, restauration, encadrement médical, espaces des Jeux… La présentation faisait apparaître une très bonne préparation. Après, on connaît les problèmes inhérents à l’organisation de ce type de grande compétition, on sait que sur place, on doit toujours faire face à des impondérables». Il faut dire que ce sont 800 personnes en provenance de 7 îles de l’océan Indien qui vont se rassembler.

Le drapeau des Jeux

La question du drapeau, qui avait tant fait débat lors de Jeux de La Réunion, a été évoquée pour prévenir tout nouvel incident. En sa qualité de Président de la CJSOI, Monsieur Andriamosarisoa a proposé que soit hissé le seul drapeau de la CJSOI au lieu des drapeaux nationaux lors des cérémonies de remise des médailles «pour rester dans l’esprit de concorde de la CJSOI».

Après débat et abstention de Maurice, Djibouti et des Seychelles, il a été proposé que ce point soit inscrit par la présidence au prochain ordre du jour du comité ministériel qui doit se réunir le 18 juillet prochain, une douzaine de jours avant l’ouverture des Jeux.

Jean Anicet Andriamosarisoa, président de la CJSOI, a proposé pour unique drapeau des podiums, celui des Jeux
Jean Anicet Andriamosarisoa, président de la CJSOI, a proposé pour unique drapeau des podiums, celui des Jeux

Le calendrier précis des épreuves sera établi le jour des tirages au sort des rencontres, le 28 juillet.

Des rencontres entre les Jeux

Progressivement, l’événement est appelé à s’intercaler entre les Jeux des Îles. Les prochains jeux des jeunes auront lieu en 2018 à Djibouti tandis que les suivant sont prévus en 2021. Après, ils se tiendront tous les 4 ans, en alternance avec les JIOI. Mais nos sportifs n’attendront pas le grand rendez-vous pour se rencontrer. La volonté est de créer des événements ciblés pour assurer des formations, des entraînements et des compétitions régulièrement.

«La démarche est très claire : c’est enrichir chacune des îles des expériences des autres avec des sportifs qui se rencontrent et des formations qui permettent de créer des réflexions communes pour, peut-être, faire progresser les politiques sportives des uns et des autres».

Un programme pour 2017

En conséquence, les experts de toutes les îles ont également planché sur le programme pour la suite de l’année et pour 2017: aux Seychelles, une rencontre consacrée au saut (athlétisme, entraînement et compétition), à La Réunion la natation et la pirogue/kayak, à Maurice la boxe anglaise, à Djibouti une formation technique en natation à la piscine olympique.
A chaque fois, le pays organisateur pourra inclure la pratique handisport à l’événement.

Le programme pour le volet «jeunesse» a également été arrêté. Le thème de travail pour 2017 est «accompagner les jeunes d’aujourd’hui pour en faire les décideurs de demain».
Les Seychelles accueilleront une formation sur «la jeunesse et ses valeurs» en avril 2017, Djibouti une session sur «l’entreprenariat des jeunes», enfin à Maurice, il sera question de la «protection de l’environnement et des changements climatiques».

D’ici là, cap sur les Jeux. A Mayotte comme dans les autres îles, il reste donc à présent moins de deux mois aux sélections des 14-17 ans pour se préparer et porter haut leurs valeurs… Et bien sûr, essayer de rapporter des médailles à la maison.

RR
www.jdm2021.alter6.com

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139126
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139126
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139126
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139126
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139126
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139126
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...