25.9 C
Dzaoudzi
jeudi 13 juin 2024
AccueilorangeJeanine Assani Issouf partira aux Jeux Olympiques de Rio

Jeanine Assani Issouf partira aux Jeux Olympiques de Rio

Jeanine Assani Issouf (Image: FFA)
Jeanine Assani Issouf (Image: FFA)

C’est officiel depuis hier mercredi soir. La FFA a publié la nouvelle liste d’athlètes qui devraient partir à Rio, du 5 au 21 août prochains, pour défendre les couleurs françaises aux Jeux Olympiques. Dans cette liste, un nom était particulièrement attendu dans la région, celui de la triple-sauteuse Jeanine Assani Issouf. Elle y figure bel et bien.

Jeanine Assani Issouf avait réalisé les minima au meeting de la Ligue de diamant de Doha, au Qatar. L’athlète licenciée au Limoge Athlé s’était classée 4e, derrière trois championnes, tenantes du titre aux Jeux olympiques, aux championnats de monde et aux championnats du monde en salle.
Avec ce saut de 14,26 mètres, elle pouvait commencer à rêver à une participation olympique. Mais il ne s’agissait que de sa 1ère sortie de la saison et il lui fallait encore se montrer constante. L’athlète a fait bien mieux.

Car ce saut n’était que le début d’un très beau début de saison pour elle. Elle a ensuite confirmé en s’octroyant le titre de championne de France élite à Angers, le weekend dernier. Elle a alors pulvérisé son record personnel en réalisant un triple-saut à 14,4 mètres.
Les minimas fixés par la France pour une participation olympique était une nouvelle fois largement dépassés. Ils étaient fixés à 14,25 mètres.

Du travail

«Championne de France élite, premier titre Outdoor avec 14m40 nouveau PB (Personnal Best) le travail continue…» postait-elle alors simplement sur son compte Facebook.

Jeanine Assani Issouf FacebookC’est une habituée de ces messages qui peuvent laisser espérer qu’elle ne laisse pas griser. Après sa performance de Doha, elle avait déjà posté: «Minimas acquis pour les Jeux Olympiques, hier soir au meeting de la Diamond League à Doha. Les conditions étaient au rendez-vous, malgré la fatigue je bats mon record perso et ce dès ma première sortie. Un soulagement de ne plus courir après les minimas. Le travail continue et le meilleur reste à venir». Et son avenir sportif, elle peut effectivement l’écrire au bout de ses pieds.

Viser une place dans le Top 10 mondial

Jeanine Assani Issouf a la possibilité de vivre le rêve de tout sportif de haut niveau et sa présence dans la liste de la FFA n’est pas une surprise.
Dans son parcours, elle peut déjà se prévaloir d’une 9e place aux derniers championnats du monde à Pékin puis d’une 7e place aux championnats du monde en salle à Portland en février. Elle était donc parmi les athlètes susceptibles de sortir du lot en cette année olympique.

Jeanine Assani Issouf (Photo: FFA)
Jeanine Assani Issouf (Photo: FFA)

Née à Marseille, la triple-sauteuse âgée de 23 ans, va maintenant devoir continuer sa préparation pour arriver au sommet à Rio et continuer sur sa lancée. Si elle avait réalisé sa performance du weekend dernier à Angers aux Jeux de Londres, elle aurait été en finale olympique et aurait pris la 7e place.

22 nouveaux athlètes dans la liste

Désormais, outre Jeanine Assani Issouf, l’équipe de France olympique compte vingt-deux nouveaux athlètes. Renaud Lavillenie et Mélina Robert-michon figurent dans cette nouvelle liste. Ils ont même été désignés comme ambassadeurs et candidats à la fonction de porte-drapeau par la Fédération Française d’Athlétisme.

Après l’ultime comité de sélection organisé le 13 juillet prochain, la liste définitive des sportifs français participant aux J.O. sera validée et la cinquantaine d’ambassadeurs désignera, par le biais d’un vote électronique secret, le nom du porte-drapeau.

RR
www.jdm2021.alter6.com

*Les nouveaux sélectionnés de l’athlétisme pour les Jeux de Rio:
JO FFAFemmes
Phara Anacharsis (400 m et 400 m haies)
Mathilde Andraud (Javelot)
Jeanine Assani issouf (Triple saut)
Cindy Billaud (100 m haies)
Vanessa Boslak (perche)
Justine Fedronic (800 m)
Sandra Gomis (100 m haies)
Floria Guei (400 m et 4×400 m)
Rénelle Lamote (800 m)
Pauline Pousse (Disque)
Mélina Robert-Michon (Disque)
Alexandra Tavernier (Marteau)

Hommes
Dimitri Bascou (110 m haies)
Pierre-Ambroise Bosse (800 m)
Benjamin Compaore (Triple saut)
Harold Correa (Triple saut)
Kafétien Gomis (Longueur)
Renaud Lavillenie (Perche)
Christophe Lemaitre (100 m, 200 m et 4×100 m)
Yoann Kowal (3000 m steeple)
Mahiedine Mekhissi Benabbad (3000 m steeple)
Jimmy Vicaut (100 m et 4×100 m)

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139111
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139111
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139111
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139111
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139111
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139111
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...