24.9 C
Dzaoudzi
vendredi 21 juin 2024
AccueilEducationUne prime d’installation pour les contractuels de l’Education nationale

Une prime d’installation pour les contractuels de l’Education nationale

Le collège de Chiconi
Le collège de Chiconi

Il n’est plus possible pour l’Education nationale de recruter localement pour pourvoir tous les postes de contractuels disponibles. Ils étaient 1.080 dans le 2nd degré cette année et les besoins seront de 1.340 pour la rentrée prochaine, indique le vice-rectorat au JDM. Il manquerait par exemple à la rentrée prochaine 139 professeurs d’anglais.

La raison est double: d’un côté, les problèmes d’attractivité du département sont tels que les titulaires de l’Education nationale postulent en moins grand nombre chez nous. De l’autre, les besoins éducatifs sont toujours grandissants et 260 postes nouveaux sont créés à la rentrée.

Résultat, les contractuels occupent une place toujours plus importante dans le système éducatif mahorais, mais à Bac + 2, même avec un véritable travail de ressources humaines, le vice-rectorat ne parvient plus à faire face localement. Il a donc fallu être pragmatique et faciliter l’arrivée de contractuels d’ailleurs. «L’idée n’est pas de baisser la qualité de l’enseignement sur Mayotte, mais au contraire, de garantir la qualité et le travail de réussite», explique Nathalie Costantini, la vice-recteur.

Le lycée Younoussa Bamana
Le lycée Younoussa Bamana

Et comme le premier problème pour des jeunes contractuels pour venir chez nous est le coût du déménagement, une aide à l’installation va être mise en place très rapidement, peut-être même dans les jours qui viennent. Elle représenterait l’équivalent de 5 mois de salaire.

L’indexation, également pour les contractuels

«Le gouvernement est très attentif aux conditions de la rentrée à Mayotte, à la problématique de l’attractivité», explique Nathalie Costantini qui annonce la mesure. «Venir à Mayotte, c’est un engagement et c’est parfois compliqué, sans même parler de l’insécurité. Le gouvernement a voulu valoriser l’engagement des jeunes qui voudront venir».

En plus de cette aide à l’installation, les contractuels vont également bénéficier de différentes mesures. A la rentrée, ils verront leur rémunération se caler sur le taux d’indexation des titulaires. Ils pourront également prétendre aux indemnités dont disposent les titulaires pour le suivi des élèves.

Des candidats polyvalents

La plus jeune mention bien Amady Chaminah avec la vice-recteur Nathalie Costantini et le préfet frédéric Veau
Nathalie Costantini, la vice-recteur, avec la plus jeune mention bien au Bac 2016 Amady Chaminah et le préfet Frédéric Veau

Concrètement, le vice-rectorat est donc lancé dans une véritable action de recrutement. Des annonces ont été publiées via Pole Emploi pour proposer les postes à pourvoir. D’autres annonces ont également été diffusées sur des sites d’universités à l’étranger, par exemple en Belgique, pour inciter des étudiants à venir vivre une expérience d’enseignement dans notre département.

Une fois les dossiers envoyés, des entretiens sont effectués pour juger de la motivation et de la qualité de leur candidature. «Ce qui est extraordinaire, c’est que nous avons des candidats très polyvalents. Par exemple, nous avons de jeunes spécialistes en maths qui parlent parfaitement deux langues. On les embauche comme des ‘enseignants’, de cette façon, ils vont pouvoir être polyvalents dans leurs enseignements. On croise les compétences», précise Nathalie Costantini.

Alors que la remise de leur diplôme aux nouveaux bacheliers mahorais vient à peine de s’achever, les préoccupations se tournent déjà vers la rentrée. La première sera donc de savoir si ces nouveaux dispositifs d’incitations permettront de pourvoir la masse impressionnante de postes laissés vacants.

RR
www.jdm2021.alter6.com

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139115
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139115
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139115
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139115
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139115
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139115
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...