25.9 C
Dzaoudzi
samedi 22 juin 2024
AccueilFaits diversNice: Des réactions dans le monde entier

Nice: Des réactions dans le monde entier

L’attentat commis hier jeudi soir à Nice a provoqué une vague d’indignation au sein des dirigeants et responsables politiques dans le monde.

A LIRE AUSSI: Attaque à Nice: Le bilan s’alourdit, la ministre de la santé salue la «mobilisation du service public hospitalier»

Défi media 15 7 16Dans notre région, un des premiers à réagir a été le Premier ministre mauricien Anerood Jugnauth. L’Île Maurice a été confrontée à un acte terroriste à la fin du mois de mai, avec un homme qui a ouvert le feu contre l’ambassade de France et un hôtel. Il a «condamné sévèrement» l’attentat.
«J’ai appris la nouvelle ce matin. C’est très triste. Nous sommes solidaires des parents et familles ayant perdu leurs proches. Nous sommes solidaires du peuple français. Nous espérons qu’une telle chose ne se reproduise pas», a-t-il déclaré.

Le président des Etats-Unis Barack Obama a fermement condamné jeudi soir «ce qui semble être une horrible attaque terroriste» à Nice. «Nous sommes solidaires de la France, notre plus vieil allié, au moment où elle fait face à cette attaque», a déclaré M. Obama dans un communiqué.
«En ce 14 juillet, nous nous rappelons (…) les valeurs démocratiques qui ont fait de la France une inspiration pour le monde entier”, poursuit-il.

France 24 15 7 16Le secrétaire d’Etat américain John Kerry, a assisté au défilé du 14 juillet à Paris. Il a fustigé une «attaque affreuse (…) contre des personnes innocentes durant un jour qui célèbre la liberté, l’égalité et la fraternité».

Dans une déclaration commune, les 15 pays membres du Conseil de sécurité de l’ONU ont également «condamné avec la plus grande fermeté l’attaque terroriste barbare et lâche» de Nice.

Partout, les premières réactions sont à l’unisson, du Premier ministre canadien Justin Trudeau à la nouvelle Première ministre britannique Theresa May qui s’est dite “très choquée et inquiète», en passant par le maire de New York Bill de Blasio «écoeuré» par l’attentat «insensé» de Nice.

Le président brésilien par intérim Michel Temer, dont le pays s’apprête à accueillir les Jeux olympiques, a lui aussi condamné «cette abjecte et outrageante action» perpétrée «contre des innocents qui célébraient les valeurs universelles les plus élevées, la liberté des peuples, l’égalité entre les citoyens et la fraternité».

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139115
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139115
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139115
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139115
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139115
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139115
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...