24.9 C
Dzaoudzi
vendredi 21 juin 2024
Accueilorange« Le nombre de demande de titres de séjour a baissé de...

« Le nombre de demande de titres de séjour a baissé de 30% »

Eric de Wispelaere, nouveau secrétaire général de la préfecture de Mayotte
Eric de Wispelaere, nouveau secrétaire général de la préfecture de Mayotte

Les questions de sécurité et de lutte contre l’immigration clandestine sont ses priorités, avance le nouveau Secrétaire général de la préfecture de Mayotte, dont c’est de toute manière le champ d’action, en la matière de mise en œuvre de la politique régalienne de l’Etat.

Alors que les tensions sont exacerbées par les « décasages » qui avaient pour but de chasser les étrangers en situation irrégulière des villages, et qui ont débordé sur l’atteinte aux biens de personnes en situation régulière, le sous-préfet était attendu sur ces questions.

Il a naturellement rappelé les engagements du premier ministre et du ministre de l’Intérieur, (ce sera sa seule intervention sur le sujet sécuritaire), inscrits au sein d’un Plan de lutte contre la délinquance et l’immigration clandestine. En convenant que cette dernière problématique était centrale pour les mahorais, il a néanmoins martelé à plusieurs reprises que « l’Etat de droit doit être appliqué », en référence aux « décasages » intempestifs contre lesquels les forces de l’ordre ne se sont jamais véritablement opposées.

13.000 reconduites au 31 juillet

Les deux kwassas récupérés par la gndarmerie sur l'îlot Mtsamboro ce 3 mars 2015  sont évacués par les gendarmes
Durcissement de la lutte contre l’immigration clandestine

Après le durcissement de la lutte contre l’immigration illégale en provenance des îles voisines, la préfecture de Mayotte obtient des résultats selon Eric de Wispelaere : « le week-end dernier, 11 bateaux ont été interceptés avant d’aborder l’île », mais surtout, « le nombre de demande de primo titre de séjour a diminué de 30% », vraisemblablement depuis le printemps dernier (automne austral). « Une tendance à confirmer », insiste le sous-préfet.

Les chiffres des reconduites sont « bons », en langage de secrétaire général : « 13.000 au 31 juillet 2016 quand il y en avait 18.700 sur l’année 2015. Un chiffre considérable pour une petite île de 220 à 250.000 habitants. »

Frilosité pour une zone franche globale

Les gendarmes viennent sécuriser la zone après un 'décasage'
Intervention des gendarmes après un ‘décasage’

Les « décasés » relogés au gîte des Bengalis, ne sont plus que 136. La convention passée avec la préfecture implique la prise en charge du gîte et du couvert depuis l’Ide, « les crédits ont été notifiés », rassure-t-il, sans pouvoir préciser de date butoir de cette prise en charge. Mais « qui doit se faire dans le respect de la personne humaine ».

Difficile de se cantonner sur cette petite île justement à des questions purement sécuritaires. Le développement économique et l’attractivité auront donc également été au centre des questions. Il y a répondu par l’exigence d’une situation saine chez les entreprises. En matière de zone franche globale notamment, en mettant en garde contre la tentation d’adapter un modèle économique aux aides fiscales, plutôt que de créer une activité pérenne.

Il évoque le rôle des chambres consulaires, qu’il appelle à épauler leurs adhérents, « l’objectif n’est pas de donner des subventions ».

Cet ancien sous préfet de Libourne, qui aura occupé un poste de secrétaire général de la préfecture des Landes, arrive peu de temps après le nouveau préfet et le nouveau SGAR. « J’espère pouvoir apporter ma valeur ajoutée au sein de ce département », concluait-il.

Anne Perzo-Lafond
Le Journal de Mayotte

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139510
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139510
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139510
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139510
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139510
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139510
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...