27.9 C
Dzaoudzi
jeudi 30 mai 2024
AccueilEconomieTATI s’implante en avril à Kawéni

TATI s’implante en avril à Kawéni

Gamil Kakal intègre donc la franchise dans son groupe
Gamil Kakal intègre donc la franchise dans son groupe

Sa venue à Mayotte avait fait l’objet d’une fuite dans la presse locale, elle est aujourd’hui confirmée par un communiqué : « TATI accélère son déploiement hors métropole et ouvre son nouveau concept de magasin à Mayotte ».

C’est en avril 2017 et sous franchise Cananga, après un accord avec son président exécutif Gamil Kakal, que TATI va s’implanter à Mayotte, à Kawéni plus précisément. Et d’ailleurs, dans les locaux vides de l’ancienne enseigne Méga du groupe, spécialisée dans l’électroménager et la décoration. Seront désormais proposés des articles dans les secteurs de la mode, de la maison et du rayon beauté.

Le concept de « corners » sera privilégié, ces petits endroits de vente spécifique sur des produits déterminés.

Des articles constamment renouvelés

Grand magasin populaire, TATI possède 150 surfaces de vente en France, 15 à l’international « où 90% des articles sont vendus à moins de 10 euros et où 200 nouvelles références arrivent toutes les 3 semaines », indique le communiqué… Un challenge pour Mayotte.

Les locaux vides de Méga
Les locaux de Méga, restés vides depuis sa liquidation

20 nouvelles ouvertures doivent ouvrir d’ici la fin 2016 sur de nouveaux territoires. Dans le cadre de son développement à l’international, TATI a ouvert en 2016 des magasins à Téhéran, Tunis, Casablanca et Le Caire. La Jordanie et Oman sont aussi concernés, ainsi que les Antilles, pour ce qui est hors-métropole comme Mayotte, et l’île Maurice.

“L’international est un formidable levier de croissance pour TATI. La marque a su s’imposer comme une alternative crédible à la concurrence étrangère sur le marché des bas prix, grâce à la diversité de son offre, qui séduit une classe moyenne émergente de plus en plus encline à se faire plaisir” explique Pierre Havransart, Directeur de l’international chez TATI. ” Actuellement, 10% du chiffre d’affaires de l’enseigne provient de l’étranger. Une proportion qui, d’après les estimations du groupe, devrait atteindre 1/3 d’ici 2019.

TATI est depuis 2004 une enseigne du groupe Eram, et compte 200 salariés. Une nouvelle réjouissante donc pour l’économie et l’emploi.

A.P-L.
Le Journal de Mayotte

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139511
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139511
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139511
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139511
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139511
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139511
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...