27.9 C
Dzaoudzi
samedi 15 juin 2024
AccueilorangeBonne fête de l’Aïd-el-kébir

Bonne fête de l’Aïd-el-kébir

Cadi Ridjali lors d'une cérémonie religieuse (Image d'archives)
Cadi Ridjali lors d’une cérémonie religieuse (Image d’archives)

L’Aïd-el-kébir, « la grande fête », aussi appelée Aïd-al-Asha, « fête du sacrifice », célèbre un événement commun aux religions chrétienne, juive et musulmane : le sacrifice d’Abraham.

Pour tester la foi d’Ibrahim (Abraham dans la Bible), Dieu lui demande de sacrifier Ismaël (Isaac dans la Bible), le fils qu’il avait eu tant de mal à avoir. Sa confiance est telle qu’il obéit, « l’acte de foi parfait », pour les croyants. Au moment de l’holocauste, l’archange Jibril (Gabriel) substituait l’enfant par un bélier.

En souvenir, les musulmans sacrifient un animal, généralement un mouton. « Ou tout autre animal, c’est l’acte de sacrifice qui est important. Par ce geste, nous implorons la grâce de Dieu », relève le cadi Ridjali.

Sous le signe du partage

Pour se préparer à cette fête, hier, la communauté musulmane a suivi le jeûne d’Arafat, « et nous ne mangerons aujourd’hui qu’après être allé à la mosquée, à 7 heures. Un geste pour appuyer par nos invocations, les fidèles qui se sont rendus à La Mecque et qui se réunissent sur le mont Arafat. Eux ne jeûneront pas, ils sont dans l’acte de prière. »

Découpe et vente de zébu sur le bord de la route à Tsoundzou
Découpe et vente de zébu sur le bord de la route à Tsoundzou

Et cette année, tous ont vu la nouvelle lune le même jour, ils seront donc en unité de pensée avec leurs familles et amis, futurs Hadj, qui se sont rendus en Arabie Saoudite.

Il faudra ensuite sacrifier un animal, « s’il s’agit d’un zébu, il faut s’associer à 7 personnes. Et chacun divise ensuite sa part en trois : la première à sa famille, la deuxième, en dehors de la famille, et la troisième, aux pauvres. »

Ce sacrifice doit être réfléchi et prié : « l’homme n’accomplit pas une action plus agréable à Dieu que celle d’offrir ce sacrifice », récite le religieux.

Les croyants partiront ensuite visiter leurs familles, et les tombeaux de leurs proches.

Anne Perzo-Lafond
Le Journal de Mayotte

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139512
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139512
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139512
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139512
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139512
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139512
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...