24.9 C
Dzaoudzi
vendredi 21 juin 2024
AccueilorangeThani Mohamed Soilihi demande la révision de la loi sur la diffamation

Thani Mohamed Soilihi demande la révision de la loi sur la diffamation

Le sénateur Thani interpelle le ministre de l'Intérieur
Le sénateur Thani veut toiletter la loi sur la liberté de la presse

Lorsqu’il rencontre François Pillet, sénateur LR, mais surtout son ancien professeur à l’Ecole des avocats, ils évoquent la loi pensée pour la presse écrite : « Elle consacrait en 1881 la liberté de la presse écrite, avec une limite portant sur la diffamation. »

L’arrivée de la télé incite à modifier une première fois la loi, « mais le recours contre une diffamation prend toujours effet à compter de la 1ère publication. »Le délai de prescription pour déclencher l’action en justice est parfois échu  alors que le contenu du message est toujours en ligne.

Avec le sénateur PS, et ancien ministre de la Défense, Alain Richard, ils demandent de modifier le délai de recours pour qu’il prenne effet à partir de la date de retrait du message.

Toucher les anonymesfacebook

Les sénateurs ne veulent pas s’attaquer à la liberté de la presse, « les professionnels travaillent à visage découvert », mais à tous ces anonymes, « ceux qui abusent de la liberté d’expression sur le net et qui ne s’identifient pas. » Ils pourraient alors être traçables par leur adresse IP.

Début juillet, ils avaient révélé les conclusions de leurs missions. Ils viennent de déposer des amendements auprès de la commission chargée d’examiner le projet de loi sur l’égalité et la citoyenneté. « Nous demandons aussi que le juge puisse requalifier les faits, comme c’est le cas partout ailleurs, sauf en matière de liberté de la presse.»

Un autre amendement porte sur la possibilité de continuer les poursuites même en cas de désistement du plaignant.

Après son examen par la commission, le texte sera discuté en séance publique des 4, 5 et 6 octobre 2016. Ayant été déposé par des sénateurs de droite et de gauche, il a toutes les chances de passer.

Anne Perzo-Lafond
Le Journal de Mayotte

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139511
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139511
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139511
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139511
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139511
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139511
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...