30.9 C
Dzaoudzi
dimanche 5 février 2023
AccueilorangeEricka Bareigts : Une première journée à Mayotte

Ericka Bareigts : Une première journée à Mayotte

Ericka Bareigts revêtue du salouva traditionnel
Ericka Bareigts revêtue du salouva traditionnel

Après une arrivée marquée par un accueil «populaire» de l’intersyndicale (les conseillers de la ministre reçoivent les syndicats à 18h), la ministre était Place de France à Dzaoudzi pour un moment solennel d’hommage devant le monument aux morts.

Elle a ensuite salué les nombreuses personnalités politiques qui avaient fait le déplacement dont les maires de Mayotte. Ericka Bareigts s’est alors arrêtée devant Anchya Bamana et Roukia Lahadji, les maires de Sada et de Chirongui, épatée de voir deux femmes occuper ces fonctions à Mayotte. «Il n’y en a pas à la Réunion!», a regretté la ministre.
Erreur: Elle oubliait ainsi Vanessa Miranville, la maire de la commune de La Possession. Mais il est vrai qu’elle est bien seule au milieu de 23 maires masculins réunionnais.

A Mamoudzou, la ministre, accueillie par les chants traditionnels de femmes, a poursuivi son périple avec une première prise de parole sur la sécurité, à l’occasion de la signature d’une convention de coopération liant les polices nationale et municipale à Mamoudzou. Elle aura écouté les demandes du maire Mohamed Majani qui évoquait des solutions insuffisantes au regard “de la montée de la délinquance juvénile”, et malgré les nombreux Comités de lutte et de prévention de la délinquance (CLSPD) tenus à Mamoudzou.

Capuccino de crustacés au menu

Visite du lycée de Kawéni © Faïd Souhaïli
Visite du lycée de Kawéni © Faïd Souhaïli

Après un passage à la chambre régionale de l’Economie sociale et solidaire (nous y reviendrons), direction le lycée professionnel de Kawéni pour le déjeuner républicain. Ericka Bareigts a été accueillie par les élèves de l’établissement mais également par ceux du lycée de Coconi, par des jeunes cuisiniers du BSMA et de l’association apprentis d’auteuil.

Les élèves lui avaient concocté un menu exotique : Cappuccino de crustacés et mikados aux senteurs de l’Inde, Eventail de magret et son escalope de foie gras au vinaigre de Modene accompagné de mousse de légumes, et pour clore en beauté, une assiette gourmande avec un opéra, une mini tarte au citron vert, une salade de fruits au thé vert et une crème brûlée.

Le plus gros collège de France

Au collège Nelson Mandela de Doujani, on entraperçoit la ministre derrière le préfet, "c'est le lot des petites", dira-t-elle en riant
Au collège Nelson Mandela de Doujani, on aperçoit la ministre derrière le préfet, “c’est le lot des petites”, dira-t-elle en riant

Ce jeudi après-midi, la ministre a visité le plus gros collège de France, celui de Doujani, baptisé Nelson Mandela, pour parler éducation et sécurité, accueillie par le principal Michel Beaudoin, les équipes éducatives et une partie des 2017 élèves. A chaque étape, comme ce fut le cas avec le centre d’accueil de jour M’sayidié, elle aura échangé sur les difficultés rencontrées par les encadrants de rue.

La journée n’est pas encore tout à fait finie. Ericka Bareigts a pu rencontrer des jeunes footballeuses à Cavani, là encore lors d’un échanges sur les difficultés de mise en place des dispositifs. Nous reviendrons sur ces moments de partage.

Ericka Bareigts aura terminé sa journée aux côtés des femmes, dont Moinaecha Noera Mohamed, déléguée régionale aux droits des femmes, enceinte de 7 mois, “nous devons tout concilier, mais il faut le faire pour l’avenir de son territoire.”

La rédaction

Le Journal de Mayotte

Séance de M'Biwi pour la ministre des Outre-mer
Séance de M’Biwi pour la ministre des Outre-mer

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139126
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139126
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139126
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139126
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139126
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139126
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...