25.9 C
Dzaoudzi
lundi 6 février 2023
AccueilorangeMineurs isolés: 42 M€ de rattrapage et 9,6M€ par an débloqués par...

Mineurs isolés: 42 M€ de rattrapage et 9,6M€ par an débloqués par l'Etat

Ce furent presque des embrassades entre Ericka Bareigts et Soibahadine Ramadani
Ce furent presque des embrassades entre Ericka Bareigts et Soibahadine Ramadani

Un aveu, et une réparation, puisque la compensation, “qui vaudra pour le présent et le futur”, se monte à 9,6 millions d’euros en 2016, et prend en compte la situation qui existe depuis 2009 à hauteur de 42 millions d’euros.”

Le conseil départemental va donc respirer et revient de loin. C’est le travail payant de la gestion du président du conseil départemental Soibahadine Ibrahim Ramadani, sur ce dossier. En décidant de faire appel à l’Inspection générale de l’action sociale (IGAS) pour réorganiser son service, il a pu s’appuyer sur un rapport solide: “Nous n’aurions jamais été aussi crédibles vis à vis de l’Etat sans cela”,  confie  Soibahadine Ramadani au JDM. Les élus avaient maintenu leur volonté de s’attacher au problème des mineurs isolés, “en 2015, le département a consacré une enveloppe de 9,6 millions d’euros en dépenses de fonctionnement ASE”.

Un GIP pour la mise en œuvre

Un protocole a donc été signé ce vendredi matin, qui sera suivi d’une convention. Il ne s’agit pas en effet d’abonder le budget général du conseil départemental, avec les risques de dérives que l’on connaît, mais bien de “mobiliser et flécher les fonds pour la protection de l’enfance”, avertit la ministre.

Le sourire était sur toutes les lèvres, y compris celles du procureur (à droite sur la photo), à l'issue du discours de la ministre
Le sourire était sur toutes les lèvres, y compris celles du procureur (à droite sur la photo), à l’issue du discours de la ministre

Le président Soibahadine nous explique sous quelle forme : “Nous allons créer un Groupement d’Intérêt public, un GIP qui mettra en œuvre le fléchage de cette somme.”

Ericka Bareigts rappelle que “c’est sous la houlette d’Issa Abdou, vice président en charge de l’action sociale que les services sociaux ont été restructurés”, et propose de “poursuivre avec une mission d’appui de 18 mois.” Une somme qui va permettre de faciliter l’accès au Fonds social Européen.

Soibahadine Ibrahim saluait là la victoire d’un travail collectif, avec les parlementaires, les élus départementaux et communaux, qui avaient parlé d’une seule et même voix à Paris.

Anne Perzo-Lafond

Le JOurnal de Mayotte

 

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139119
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139119
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139119
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139119
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139119
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139119
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...