30.9 C
Dzaoudzi
jeudi 2 février 2023
AccueilEconomieChambre d’agriculture: les élus veulent lancer un financement participatif pour redresser les...

Chambre d’agriculture: les élus veulent lancer un financement participatif pour redresser les comptes

La CAPAM publie un communiqué confirmant ce que nous écrivions ce mardi matin: Les élus demandent officiellement à l’Etat «d’assumer une tutelle ‘totale’» sur la Chambre. «A l’unanimité, ils ont demandé à l’Etat de prendre toutes ses responsabilités dans la gestion des affaires courantes de la Capam et dans la prise de décisions sur des mesures radicales à prendre par la suite.»

CAPAM pancarte«L’Etat ne proposant pas de mesures claires en particulier sur le financement des missions du service Pêche et Aquaculture, les élus ont pris 3 délibérations dont 2 à connotation financière. La première pour demander l’augmentation de ses ressources propres par une révision à la hausse de la part de la TATFNB (taxe additionnelle à la taxe sur le foncier non bâti) allouée à la CAPAM. La deuxième pour demander le suivi de certaines recommandations de l’audit préconisant le déblocage des subventions exceptionnelles par l’Etat et le Conseil Départemental», indique le communiqué.

Par ailleurs, «devant le manque manifeste de bonne volonté de la part des financeurs publics (Etat et CD), les élus ont fait la proposition de lancer une opération de financement participatif de type ‘Crowfunding’ auprès de ses ressortissants et des citoyens pour éponger les dettes structurelles résultant du désengagement public notamment de l’année 2015. L’objectif est de revenir le plus rapidement à l’équilibre afin de dégager des marges de manœuvre pour la conduite de 5 projets importants au bénéfice du développement agricole, rural, halieutique et aquacole de Mayotte».

Si les élus affirment être «disposés à faire des efforts pour remettre leur ‘maison mère’ en état de fonctionnement normal», ils indiquent aussi attendre «de l’Etat et du Conseil Départemental de les accompagner dans cette démarche par une relation de confiance mais pas de les écarter et de les ‘déstabiliser’».

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139121
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139121
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139121
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139121
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139121
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139121
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...