27.9 C
Dzaoudzi
mardi 23 avril 2024
AccueilFil infoLettre de François Fillon aux Mahorais : une session de rattrapage

Lettre de François Fillon aux Mahorais : une session de rattrapage

fillonAprès les propositions sécuritaires d’Alain Juppé pour notre île, les engagements du PS de Jean-Christophe Cambadélis qui mettait les élus devant leurs responsabilités lors de son déplacement, celles musclées de Nicolas Sarkozy, c’est au tour de François Fillon d’adresser un courrier aux Mahorais (lire message-de-ff-aux-mahorais). S’il est aussi tardif, c’est que les représentants des partis de droites avaient choisi Sarkozy ou Juppé, mais de Fillon, point. Ce qui explique son maigre score : 61 voix sur un peu plus de 4.000 votants.

Rien de révolutionnaire, puisqu’il reprend les éléments du contexte, en soulignant les points essentiels : il invite à “un rétablissement vigoureux de l’autorité de l’Etat”, en évoquant 5 années de “laxisme, d’esquives et de lâcheté” puisqu’il s’agit de garantir pour les Mahorais “leur liberté et leur pleine citoyenneté française.”

Il s’agit dans son propos de combattre l’insécurité, l’immigration clandestine, de restaurer les comptes publics et le fonctionnement des collectivités locales.

Artisan de la départementalisation, il rappelle l’avoir été “aux côtés de Nicolas Sarkozy”, qui a appelé au ralliement à son ancien 1er ministre pour le 2ème tour des primaires, une départementalisation qu’il reproche au pouvoir socialiste de ne pas avoir su organiser et accompagner. Il a malgré tout aussi sa part, lui qui était 1er ministre lors de la départementalisation de Mayotte en 2011, dont le pilotage est critiqué par la Cour des Comptes

Il appelle à construire pour Mayotte un Plan d’actions spécifique, différent donc de Mayotte 2025, “conduit avec sur place une structure d’Etat renouvelée et renforcée”, au moyen de “vrais renforts durablement affectés” pour “rétablir l’ordre et la sécurité”, une “politique pénale révisée et ferme”, et une “association si nécessaire de moyens militaires à la lutte contre l’immigration clandestine.”
Comme Nicolas Sarkozy, il s’attachera à une coopération avec la République des Comores qui “suppose une clarification définitive de notre diplomatie à cet égard, tout en réaffirmant la coopération régionale”.
Le soutien à l’économie passera par des “programmes d’investissements en matière de santé et de scolarité.”
A.P-L.
Le Journal de Mayotte

 

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139522
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139522
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139522
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139522
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139522
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139522
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...