26.9 C
Dzaoudzi
vendredi 23 février 2024
AccueilorangeLes envolées de Rosine et de Pasquale pour votre soirée classique du...

Les envolées de Rosine et de Pasquale pour votre soirée classique du samedi soir

On ne badinait pas tant que ça...
On ne badinait pas tant que ça…

Ils bénéficiaient jadis de l’hémicycle Younoussa Bamana. En attendant d’avoir une vraie salle de concert avec sonorité, scène, sièges et commodités sanitaires qui vont avec, les musiciens des concerts classiques ont élu domicile pour deux représentations dans l’église Notre Dame de Fatima.

Ils étaient plus d’une soixantaine à avoir réservé leur soirée samedi dernier pour un programme original, d’ensemble instrumental mais aussi voix, pour interpréter de grands compositeurs, certains plus connus que d’autres, Liszt, Bach, Saint-Saëns, Kreisler, et avec une émotion allant crescendo pour un couronnement quasi royal des 4 derniers morceaux. Ne boudez pas votre plaisir ce samedi 3 décembre, retournez ou allez découvrir ces talents.

Dans la famille Bach, je voudrais…

Un deux-mains en noir et blanc
Un deux-mains en noir et blanc

Saluons la performance des élèves* de l’école de Musique à Mayotte, qui ont livré une Badinerie de Jean-Sébastien Bach ainsi que les tonalités israéliennes contraignantes de la prière Avihu Medina de Nichifor, à plusieurs instruments violons, violoncelles, flutes, piano et guitare.

Après ces deux morceaux offerts par l’école de musique, nous avons traversé les époques** au son de la voix d’Odile Bruckert, la sœur de Cécile, et de Virginie Donatti, qui amenaient leur auditoire au cœur de la Renaissance de Gervaise, et de Cléreau dont la reprise d’un poème de Pierre de Ronsard (A sa maîtresse) « La lune est coutumière », puis, en plein Baroque de Purcell « O lord, rebuke me not » (Ô Dieu, ne me punis pas), un texte de supplication écrit à l’origine pour deux voix d’hommes.

La famille Bach était à l’honneur, puisque un duo de flûte et violon interprétait le second fils, Carl Philipp Emanuel, alors que quelques minutes plus tard, c’est un duo de flûte qui retraçait avec Wilhelm Friedemann un univers très proche de leur père.

Les yeux fermés

Odile Bruckert dont la flûte aussi chante Rosine
Odile Bruckert dont la flûte aussi chante Rosine

La Danse macabre de Camille Saint Saëans leur succédera, avec un Satan qui tente de réveiller les mauvais esprits, mais le chant du coq l’en empêchera, qui contrastera avec la joie de vivre du morceau suivant, une pépite livrée par Odile Bruckert qui chante une Rosine espiègle du Barbier de Séville de Rossini.

Ses mains s’envolent littéralement : c’est un autre moment de choix, la Campanella de Liszt, joué avec grâce par le jeune Pasquale Micheli, 17 ans, sans partition les yeux fermés, des frissons parcourent l’auditoire, qui ne les quitteront pas jusqu’au Duo violon-piano final de Kreisler, où il est accompagné des envolées au violon de Maëlle Chaye.

C’est ce samedi soir, en l’église Notre Dame de Fatima, à 20h. L’entrée est à 10 euros. Et vous avez dans la même rue, l’excellent brochetti amélioré « chez Naïma », pour grignoter un bout avant, qui propose ses yaourts faits maison.

Anne Perzo-Lafond

Pasquale sans partition
Pasquale Micheli sans partition

Le Journal de Mayotte

* Atelier élèves de l’école : Deborah Hoareau, Lova Rakotomalala, Kanto Rakotomalala, Raherisoa Randriamialisoa, Harivoni Rakotomalala, Anna Hoarau et Océane Dussart

** Les musiciens : Odile Bruckert, Virginie Donatti, Maëlle Chaye, Brigitte Zobler, Pasquale Micheli et Michel Medous

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139520
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139520
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139520
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139520
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139520
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139520
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...