27.9 C
Dzaoudzi
mardi 23 avril 2024
AccueilFaits diversDe nouvelles investigations sur la mort de Frédéric d'Achery

De nouvelles investigations sur la mort de Frédéric d'Achery

Frédéric d'Achery
Frédéric d’Achery

Pas encore bouclées, les investigations sur la mort d’une figure de Mayotte, Frédéric d’Achery, en mai dernier, sont relancées. Selon les informations de nos confrères du JIR, les policiers portent un nouveau regard sur cette procédure depuis les derniers rebondissements dans l’enquête sur l’agression d’une avocate de Mamoudzou et le placement en détention provisoire de Guito Narayanin soupçonné d’être le commanditaire de ces violences.

Existe-t-il un lien entre les deux affaires? C’est clairement ce que cherchent à savoir les policiers. C’est pourquoi de nouvelles vérifications sont en cours.

Dans l’état actuel du travail des enquêteurs, l’agression de l’avocate, en septembre 2015, apparaît comme liée au conflit entre Frédéric d’Achery et Guito Narayanin, le premier dénonçant l’exploitation de sa carrière par le second, le groupe IBS. L’ancien élu mahorais avait obtenu l’expulsion de l’entrepreneur réunionnais qui contestait cette décision.

Depuis vendredi dernier, Guito Narayanin est soupçonné d’avoir payé quatre gros bras pour agresser l’avocate de Frédéric d’Achery, Me Sylvie Sevin. Mais les exécutants présumés se sont trompés de cible en s’en prenant à une collaboratrice du cabinet de Me Sevin.

De source judiciaire, le dossier contient des éléments à charge très sérieux contre Guito Narayanin, notamment des contacts entre lui et le groupe des agresseurs, dont trois étaient venus de la Réunion avec du cash pour financer leur expédition punitive.

Une mystérieuse agression

Ce qui intrigue désormais la juge d’instruction Sylvie Roy et les policiers est que, huit mois plus tard, en mai de cette année, Frédéric d’Achery, 82 ans, a été agressé dans sa maison de Kangani à coups de marteau.

Affluence de la famille et des proches à l'entrée de l'église Notre Dame de Fatima
L’affluence aux obsèques de Frédéric d’Achery en mai 2016

Quelques jours après, l’octogénaire est décédé à la suite d’un malaise cardiaque. Ce drame avait suscité une vive émotion dans le département et les hommages avaient été unanimes et nombreux.

L’autopsie a déterminé que son décès n’a pas été provoqué directement par l’agression mais les médecins considèrent que les coups reçus ont pu être un facteur expliquant la dégradation subite de son état de santé.

Un «second contrat»?

Les responsables de cette agression n’ont jamais été retrouvés. S’agissait-il de cambrioleurs comme cela est possible compte tenu de l’explosion du nombre de vols très violents dans le département depuis quelques années? Ou les malfrats avaient-ils un tout autre objectif? On l’ignore.

Une chose est sûre cependant: les quatre gros bras qui ont agressé l’avocate ne pouvaient pas être ceux qui ont attaqué Frédéric d’Achery car ils avaient été interpellés et se trouvaient en détention provisoire au moment des faits. Mais l’un d’eux aurait indiqué qu’il avait entendu parler d’un «second contrat». Est-ce la réalité et dans ce cas, de quoi s’agissait-il? C’est ce que veulent savoir les enquêteurs.

RR, le JDM
avec Jérôme Talpin, le JIR.

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139115
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139115
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139115
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139115
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139115
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139115
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...