24.9 C
Dzaoudzi
vendredi 21 juin 2024
Accueilorange« Sous la langue française, l’île »… Une image forte pour l’ilien...

« Sous la langue française, l’île »… Une image forte pour l’ilien en quête d’identité

Jean-Luc Raharimanana invite chacun à se plonger sur tout ce qui a fait son Histoire
Jean-Luc Raharimanana invite chacun à se plonger sur tout ce qui a fait son Histoire

L’île au trésor, l’île mystérieuse, l’île de Robinson… Tout a été écrit pour que se développe tout un imaginaire collectif, « elle doit être vierge, sauvage, comme si on l’assimilait à un endroit désert. Les rebelles sont toujours allés vers les îles », note sous sa dense chevelure Jean-Luc Raharimanana. Une image qui fausse l’adaptation du nouvel arrivant, « se demande-t-on ce qu’il y a sur une île dans laquelle on arrive ? Comment elle fonctionne ? N’oublions pas que les îles de l’archipel des Comores sont une des plus anciennes culture de la zone océan Indien. »

Or, l’île n’est pas toujours l’endroit rêvé, «  le mot ‘cannibale’ est tiré de ‘caraïbes’, après que ses habitants aient rencontré les premiers navigateurs… » C’est aussi l’exil de Napoléon 1er sur l’île d’Elbe, ou les bagnes de Nouvelle Calédonie. « Donc un lieu où l’on relègue des gens indésirables. Et nous les insulaires, qui sommes-nous au milieu de tout cela, et des projets politiques ou militaires qui y sont menés ? »

Dans quel état ressort une île qui a vécu tous ces évènements historiques ? On ne sait pas trop, l’Histoire continue à s’écrire, « on en efface des bribes, les manières de vivre antérieures, et tout ça est relégué au silence. Faut-il en parler ? »

L’image décalée que la langue française donne de l’île

Une résidence d'écrivains qui va durer 3 ans
Une résidence d’écrivains partie pour 3 ans

Se pose le problème de la connaissance de sa propre culture, celle qui permet de connaître son peuple, sa manière de fonctionner, ses erreurs, ses qualités, tout ce qui a construit son Histoire. « Nous sommes en perpétuelle confrontation avec l’autre, dont on est très proche aussi. Quand lui rêve d’île, nous nous rêvons parfois de continent ! »

La première trace de cette absence de culture, c’est la déperdition de la langue selon lui : « C’est pourquoi j’ai titré mon ouvrage ‘Sous la langue française, l’île’. » Le problème vient de « la prédominance de l’image que la langue française fait naître sur l’île », pour lui. Une langue elle-même fabriquée à partir du latin, du gallo-romain et du grec, « qui a pris la place du latin en 1539 par l’ordonnance de Villers-Cotterêts, reléguant le breton ou le basque en langues mineures, comme elle l’a fait pour le malgache ou l’algérien, et peut-être un jour le shimaore. Mais c’est aussi la langue de la poésie, de Voltaire et des Lumières. »

Certaines îles ont conservé leurs langues, faisait remarquer l’auditoire de l’écrivain, « le Japon, Haïti. »

« Nous ne voulons pas décevoir »

Accueil fleuri
Accueil fleuri, “nous ne voulons pas décevoir”

Enfant, Jean-Luc Raharimanana, malgachophone, a appris le français simultanément à l’école : « Nos manuels scolaires comportait la même leçon à gauche en malgache, et à droite en français. Cette double approche m’a permis de comprendre qui j’étais. » La langue est donc étroitement liée à l’Histoire.

Et sans connaissance de sa propre Histoire, point de construction. « Il y a une facilité au silence dans les îles, ‘venez chez nous, tout est beau’, les colliers de fleurs et tout ça, et comme nous sommes gentils, nous ne voulons pas décevoir. »

De ce fait, la vraie richesse des peuples est éludée, « y compris par eux-mêmes. » Le réveil, il faut l’attendre des écrivains et des poètes, selon Jean-Luc Raharimanana, « mais quelle est la place des livres sur nos îles ? Circulent-ils ? »

L’Histoire doit aussi se transmettre de génération en génération : « Comme les contes qui continuent à se dire dans les maisons par la grand-mère. Il ne faut pas briser la chaîne de la transmission. Alors enfin, nous pourrons savoir qui nous sommes. »

A.P-L.
Le Journal de Mayotte

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139522
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139522
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139522
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139522
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139522
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139522
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...