28.9 C
Dzaoudzi
samedi 13 avril 2024
AccueilorangeLa Dictée Bolé lève l’ancre avec un "nautonier" au dessus des "scléractiniaires"

La Dictée Bolé lève l’ancre avec un "nautonier" au dessus des "scléractiniaires"

Khams a apporté sa touche hilarante à l'ambiance de BTM
Khams a apporté sa touche hilarante à l’ambiance de BTM

La solennité habituelle de l’amphithéâtre du CUFR aura été brisée par une entrée tonitruante. Celle de Khams, l’humoriste de Mayotte 1ère qui a assis sa notoriété sur ses sketchs où il est grimé en femme branchée. Il-elle s’annonçait en lectrice, sous les rires de la salle. Jusqu’à l’arrivée de la sublime Jane, qui jouait des reins autant de Khams de la poitrine… et la salle ne fut plus qu’un fou-rire lorsque Khams voulut montrer ses avantages, en demandant à Kamal, l’animateur de la TV publique, de lui enlever sa ceinture de chasteté.

Bouge-toi-Mayotte, BTM, a une fois de plus fait passer son esprit, ne pas se prendre au sérieux, tout en proposant une organisation bien mieux rodée que l’année précédente. Ce n’est que la 3ème édition de la Dictée Bolé, et on parle déjà d’une institution. C’est que la volonté de rassembler tous les âges, les communautés, les classes sociales, avait très vite trouvé son public à Mayotte où c’est un des fondements de la société.

Seulement 3 fautes à la prison de Majicavo

Nathalie Costantini, Aurélien Siri et Issa Issa Abdou, très studieux
Nathalie Costantini, Aurélien Siri et Issa Issa Abdou, très studieux

On ne s’en lasse pas donc, et les plus de 200 inscrits ont attaqué volontiers les premiers mots de « Levons l’ancre ! ». On peut juste reprocher que peu d’institutionnels aient répondu présents, seuls le 4ème vice-président Issa Issa Abdou, “je me suis entraîné”, nous lâchait-il avant l’épreuve, Aurélien Siri, le directeur du CUFR et Nathalie Costantini, le vice-recteur, avaient relevé le défi. Quelques personnalités aussi, comme Mahamoud Azihary, qui nous livrait ses impressions à la fin de sa composition : « J’ai hésité pour l’écriture des mots maorais, mais j’ai opté pour ‘bouyous’ pour le fruit du baobab.

Une Dictée a été proposée dans le semaine, dans le même esprit, aux scolaires, puis au Centre pénitentiaire de Majicavo, avec plus d’une trentaine de participants sur 60 inscrits, « tous ont rendu leurs copies », et le meilleur a fait seulement 3 fautes.

Les sots et d’autres s’y sont laissés tromper

Le charme de Jane a opéré
Le charme de Jane a opéré

Si l’année dernière, l’orthographe tournait autour des fruits et légumes et des parfums du marché, cette année fut maritime, avec son « tirant d’eau », son « nautonier » (celui qui conduit un bateau), ou plus profond et plus compliqués, ses « madréporaires » ou « scléractiniaires » (coraux). Pire, les deux tendres et recherchées parties du poulet, nommée par le sobriquet sot-l’y-laisse, pour se moquer de ceux qui ignorent se morceau de choix, lorsqu’il se met au pluriel, multiplie-t-il les sots, « les sots-l’y-laissent » ? Il y avait de quoi friser l’indigestion.

« Mais pourquoi ‘marée’ ne prend qu’un ‘r’ et ‘amarre’ deux ?! », s’exclamait déçue, une participante lors du pot proposé à la sortie.

Les juniors pouvaient participer et un prix de choix leur était même dédié, un IPhone 5S offert par le partenaire Orange, ainsi qu’un abonnement à Flash Info. C’est une lycéenne de Bamana, Emma Gressier, qui arrivait en tête avec 14 fautes.

Les deux premiers adultes étaient royalement primés, puisque le premier reçoit 2 billets pour sa destination au choix, entre Dar-Es-Salam ou Tananarive, offert par Int’Air Iles. Il s’agit du patron de Somapresse Laurent Canavatte, avec 14 fautes, et le second, Daniel Dar, avec 22 fautes, une tablette Galaxy, une Imprimante, une enceinte et un casque Bluetooth. Ils avaient aussi en cadeau un stylo Touch’ du Bois.

Pas d'âge pour jongler avec les accents circonflexes, et le pluriel des mots composés
Pas d’âge pour jongler avec les accents circonflexes, et le pluriel des mots composés

Si vous avez loupé le coche cette année, comptez sur BTM pour réitérer en 2018, et mémorisez l’orthographe de « potron-minet », il revient chaque année !

Khams en ceinture de chasteté a déclenché des fous-rires
Khams en ceinture de chasteté a déclenché des fous-rires

Anne Perzo-Lafond
Le Journal de Mayotte

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139519
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139519
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139519
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139519
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139519
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139519
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...