29.9 C
Dzaoudzi
samedi 22 juin 2024
AccueilEconomiePas de coupure pour Canal Plus

Pas de coupure pour Canal Plus

Le siège de la filiale océan Indien de Canal + à La Réunion (Photo: JIR)
Le siège de la filiale océan Indien de Canal + à La Réunion (Photo: JIR)

Canal Plus privé de satellite? L’information du journal Les Echos a fait son petit effet ce mardi. Selon le quotidien, l’opérateur satellite Eutelsat, prestataire de Canal+ Réunion, menaçait de couper sa diffusion dans tout l’océan Indien en raison de factures impayées. Une décision prise par le patron d’Eutelsat Rodolphe Belmer à la veille de l’assemblée générale de Vivendi, propriétaire de Canal+ international et de sa filiale réunionnaise.

L’annonce aurait pu être une catastrophe pour les 450.000 abonnés de la zone, à La Réunion mais aussi à Mayotte, à Madagascar, aux Comores et à Maurice. Finalement, il n’en sera rien. Axel Gallant, directeur général de Canal+ Réunion, l’assure: le différend entre Eutelsat et Canal a été réglé. Il n’y aura pas de coupure ce jeudi.

«La diffusion continuera normalement, nous assurons à nos clients qu’il n’y aura pas de coupure. Nous faisons tout pour préserver la continuité du service. Nous avons répondu aux exigences d’Eutelsat», a expliqué Axel Gallant à nos confrères de La Réunion.

Des enjeux de contrats

Derrière cette annonce fracassante se joue en réalité une renégociation de contrat tendue entre les deux sociétés. Employant les grands moyens, Eutelsat a choisi d’annoncer publiquement son intention de suspendre la diffusion de son client prenant de court Canal+ Réunion.

Canal Plus décodeur«C’est la première fois que nous devons faire face à une menace d’une telle ampleur de la part d’un fournisseur. C’est disproportionné. C’est un mouvement qu’on attendait pas», reconnaît Axel Gallant qui a pris les rênes de l’opérateur en fin d’année dernière.

Canal+ rencontre un début d’année difficile. Fin février, le tribunal de grande instance de Paris l’a condamné à verser 37,7 millions d’euros à Parabole Réunion, pour les dommages commerciaux subis après le rachat de TPS. Son concurrent l’accuse en effet d’avoir vidé les chaînes TPS de leur contenu, en s’appuyant sur une décision de l’Autorité de la concurrence de 2011. Parabole Réunion, qui réclamait 145 millions d’euros, a fait appel de la décision, estimant avoir perdu quelque 40.000 abonnés entre 2006 et 2012.

RR
www.jdm2021.alter6.com
avec le JIR.

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139126
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139126
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139126
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139126
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139126
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139126
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...