30.9 C
Dzaoudzi
mardi 28 mai 2024
AccueilorangeLe conseil constitutionnel annule les votes de la présidentielle dans les bureaux...

Le conseil constitutionnel annule les votes de la présidentielle dans les bureaux d’Acoua et Mtsamboro

hhhh
Élections annulées à Acoua en Mtsamboro

A Mayotte comme dans toute la France, les magistrats délégués du Conseil constitutionnel se sont rendus dans l’ensemble des bureaux de vote pour s’assurer de la bonne tenue du scrutin. «Ils s’assurent que les affiches sont présentes, que les accès aux bureaux de votes se font normalement, qu’un accès pour les personnes handicapées est bien mis en place, que l’ouverture des bureaux a eu lieu comme prévu et qu’à l’intérieur du bureau, tout soit conforme aux exigences des opérations électorales», explique Laurent Sabatier, le président du tribunal de Mayotte.

Après le scrutin, le Conseil constitutionnel vérifie également que l’ensemble des documents permettant la validation du vote est bien envoyé à la préfecture.

Lorsque ces conditions ne sont pas remplies, l’institution peut ensuite annuler les résultats dans les bureaux où des dysfonctionnements ont été constatés. A l’échelle nationale, c’est le cas pour six communes et huit bureaux de vote… dont ceux d’Acoua et de Mtsamboro.

Pas de PV à Acoua

A Acoua, le Conseil constitutionnel a constaté que «les procès-verbaux des opérations électorales (…) du bureau de vote n° 25 de la commune d’Acoua (Mayotte), dans lesquels ont été exprimés 150 suffrages, n’ont pas été transmis à la préfecture après le dépouillement du scrutin». Conséquence, «ce manquement rend impossible le contrôle de la régularité et de la sincérité du scrutin. Il y a donc lieu d’annuler l’ensemble des suffrages émis dans (…) ce bureau de vote», précise le Conseil constitutionnel.

Ce procès-verbal est rempli par le secrétaire du bureau de vote une fois le scrutin terminé. Il doit consigner le nombre de personnes ayant voté, le nombre de bulletins dans l’urne et plusieurs autres informations que vérifie le Conseil constitutionnel.

Les mêmes raisons ont entraîné les mêmes effets dans les communes de Louan-Villegruis-Fontaine (Seine-et-Marne, pour 302 votes) et de Leychert (Ariège, 83 votes).

«Manquement» pour le PV de Mtsamboro

La mairie de Mtsamboro
La mairie de Mtsamboro

A Mtsamboro, ce sont des irrégularités sur ce procès-verbal qui ont conduit à l’annulation des résultats. «Le procès-verbal des opérations électorales du bureau de vote n° 155 de la commune de M’Tsamboro (Mayotte), dans lequel 183 suffrages ont été exprimés, ne comporte pas la mention des résultats obtenus par les candidats à l’issue du dépouillement. Ces résultats ne figurent pas non plus sur le procès-verbal du bureau centralisateur de la commune. Ce manquement rend impossible le contrôle de la régularité et de la sincérité du scrutin. Il y a donc lieu d’annuler l’ensemble des suffrages émis dans ce bureau de vote», explique le Conseil constitutionnel dans son avis publié au Journal officiel.

Mtsamboro n’est pas la seule dans ce cas. Incomplet, pas signé ou mal rempli, ces irrégularités ont entrainé l’annulation des résultats du scrutin dans les communes de Celles-lès-Condé (Aisne), Nantillé (Charente-Maritime), Uza (Landes), du bureau de vote n°2 de la commune du François (Martinique) et du bureau de vote n°13 de la commune du Robert (Martinique).

Les raisons des autres annulations

L'urne du bureau de DembéniAilleurs, c’est parfois l’absence d’assesseurs pendant le premier tour qui a conduit à l’annulation des votes. Ils doivent être au nombre de deux au minimum, ce qui n’était pas le cas dans la commune de L’Ajoupa-Bouillon (Martinique) et dans le bureau de vote n°50 de la commune des Abymes (Guadeloupe).

Les raisons des autres annulations portent sur un vote qui n’a pas été effectué dans le bon ordre, comme dans le bureau de vote n°3 de la commune d’Ecouen (Val-d’Oise), où l’émargement s’est fait avant le dépôt du bulletin et non après. Ce sont 1.021 suffrages qui ont été annulés. Il est aussi question d’’absence de contrôle d’identité lors du vote, obligatoire pour les communes de plus de 1.000 habitants (bureau de vote n°2 de la commune de Saint-Sauveur-Lendelin (Manche) et dans la commune de Lamastre (Ardèche).
Enfin, des bulletins de votes litigieux ont été retrouvés dans l’urne dans trois bureaux de vote en Essonne. Cette fois-ci, seuls les papiers visés ont été annulés.

Moralité, les votes des électeurs des bureau de vote d’Acoua et de Mtsamboro n’ont donc pas été comptabilisés. Citoyens, pour le 2nd tour, vous pourrez montrer (encore) plus exigeants avec les responsables de ces bureaux !

RR
www.jdm2021.alter6.com

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139126
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139126
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139126
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139126
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139126
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139126
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...