30.9 C
Dzaoudzi
mardi 28 mai 2024
AccueilEducationPour la tolérance: le projet de danse des collégiens de Mgombani retenu...

Pour la tolérance: le projet de danse des collégiens de Mgombani retenu par le Sénat

UNSS Prix national ethique et sport scolaireCette année encore, Mayotte a retenu l’attention des organisateurs du concours national «éthique et sport scolaire». L’UNSS, l’Education nationale et le Sénat, ont reçu plus de 300 propositions de toute la France pour un prix qui distingue chaque année les initiatives porteuses de sens et d’engagement citoyens via le sport. Et le projet porté par l’association sportive du collège de Mgombani sort incontestablement du lot.

L’initiative est portée par une professeur d’EPS qui encadre la danse comme discipline UNSS au collège. Son idée était de créer une chorégraphie autour du thème de l’immigration clandestine à Mayotte.

Le postulat est simple. Beaucoup d’élèves de l’établissement sont nés aux Comores ou sont d’origine comorienne. Beaucoup ont vécu l’expérience traumatisante d’une traversée en kwassa mais très peu osent en parler et osent raconter leur histoire et celle de leur famille. Grâce à la danse, la volonté est donc de raconter de façon poétique ce qu’ils ont vécu pour ouvrir une réflexion et faire comprendre les drames personnels et intimes que cela implique.

Une démarche de Compagnie de danse

«Le sujet est important et la démarche est intéressante. L’idée est de fonctionner comme une Compagnie de danse et réaliser une tournée dans l’ensemble des établissements de Mayotte. D’une façon très originale, ça permet d’ouvrir un débat sur la tolérance et l’immigration grâce à la danse», explique Hervé Curat de l’UNSS Mayotte.

L'AS Passamainty récompensée en 2016 au Sénat pour son projet favorisant l'égalité filles garçons
L’AS Passamainty récompensée en 2016 au Sénat pour son projet favorisant l’égalité filles garçons

Une trentaine d’élèves sont impliqués dans ce projet «une bouteille à la mer» et deux d’entre eux vont s’envoler ce mardi pour Paris. On ne sait pas encore s’ils recevront le prix mais ils sont parmi les finalistes reçus dans les salons majestueux du Sénat ce mercredi. Ils y défendront leur démarche et les mois passés à s’investir pour la réalisation de leur initiative.

Egalité filles/garçons

L’an dernier déjà, le projet porté par l’association sportive du collège de Passamainty avait été retenu et il avait même été primée. Irham Moustoifa et Fatima Said Ali accompagnés de Laurent Larrède, avait reçu le Prix National «Ethique et Sport Scolaire» pour leur travail sur l’égalité filles/garçons. Dans l’établissement, les équipes pédagogiques s’étaient rendues compte que les licenciés étaient nombreux mais que les filles étaient largement sous-représentées. Elles ne comptaient que pour 35% des effectifs. Grâce à de très nombreuses actions, en 4 ans, les filles avaient pris toute leur place et représentaient même pour 53% des pratiquants du sport scolaire au collège.

Recevoir un tel prix est évidemment un honneur mais cela permet aussi à l’association sportive primée de bénéficier d’une dotation financière, ce qui est loin d’être négligeable compte tenu des moyens du sport scolaire à Mayotte.

La création de Mgombani a déjà été présentée lors des championnats académiques et, primée ou non, elle devrait donc commencer une grande tournée à Mayotte dès le mois de septembre.

RR
www.jdm2021.alter6.com

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139117
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139117
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139117
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139117
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139117
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139117
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...