25.9 C
Dzaoudzi
dimanche 26 mai 2024
AccueilorangeDes grèves à tous les coins de rue

Des grèves à tous les coins de rue

Les Finances publiques et la Douane en grève commune
Les Finances publiques et la Douane en grève commune

Colas, Pompiers de l’aéroport, enseignants… les différents mouvements sociaux n’entravaient pas la circulation, en dehors du massif blocage du rond-point de Longoni par les salariés de Mayotte Channel Gateway dès cette nuit. Ils ont reçu l’appui des dockers de la SMART, qui l’ont joué façon gros bras, déposant deux gros stackers (engin de levage des containers), des deux côtés, nord et sud du rond point de Longoni.

Nous avons longuement détaillé ce matin leurs revendications liées à l’application du protocole d’accord de fin d’un précédent conflit, et au respect de la Convention Collective Nationale Unifiée (CCNU). Mais, posté au rond point, le petit nombre de syndicalistes présent évoque la création d’un Collectif : « Il interpelle le ministère du Transport et de la Mer pour faire annuler la DSP donnant la gestion du port à madame Nel. Nous avons sensibilisé la Fédération CGT des Ports et Docks sur ce sujet. »

Apprenant que les gendarmes étaient en route pour dégager la nationale vers 11h, ils se sont repliés au port, qui restait bloqué à midi, ainsi que la route qui y accède depuis le rond-point. Le pétrolier High Freedom a pu être servi, pour décharger au terminal des Badamiers (Petite Terre). La réunion de conciliation prévue cet après-midi, a du être repoussée, le blocage de la route ayant empêché la venue de la Direction du Travail.

Fermeture de la chasse aux oiseaux

Les Sapeurs-pompiers de l'aéroport réquisitionnés
Les Sapeurs-pompiers de l’aéroport réquisitionnés

Autre point névralgique à être touché par un mouvement, l’aéroport. Le Collectif des Sapeurs-pompiers de l’Aéroport de Mayotte revendiquait l’annulation de la nouvelle convention de 2017 qui les régit, pour revenir à celle de 2015 qui les rattache au conseil départemental, avec mise à disposition de l’aéroport, le maintien des 17 pompiers professionnels au sein du Service de Sauvetage et de Lutte contre l’Incendie des Aéronefs(SSLIA), le recrutement de 6 pompiers supplémentaires pour atteindre l’objectif de 21, et la reconnaissance pécuniaire des fonctions de Prévention du péril animalier (PPA).

Face à la crise qui pointait, le préfet a réquisitionné 7 pompiers, qui n’étaient pas encore tous présents lors de l’arrivée du Dreamliner d’Air Austral ce mardi matin : « Cet avion impose le niveau 7 de sécurité, qui n’était pas rempli. La direction de l’aéroport a donc pris ses responsabilités, d’autant plus que les agents de la PPA n’étaient pas présents pour chasser les oiseaux », indique le caporal Abdallah Salas, vidéo à l’appui sur leur site facebook. Une rencontre est prévue avec la présidente du conseil d’administration du SDIS cet après-midi à 14h dans la salle du SSLIA.

Rue Saharangué, les enseignants des premier et second degrés avaient appelé à la grève sur une plateforme de revendications qu’ont rejointe une partie des inspecteurs du premier degré. Peu de grévistes au rendez-vous, « en raison des blocages de la circulation », glisse Rivo, le leader du SNUipp, mais des revendications qu’ils portent directement au ministère de l’Education nationale : « Ils doivent prendre conscience du retard du système éducatif. Nous atteindrons 2.000 contractuels en septembre prochain sur l’ensemble des niveaux, soit 600 de plus, ce qui représente 25% des enseignants du 1er degré, et cela sans formation prévue. », explique Jean-Michel Vidus, représentant des syndicats SNPI-FSU et SIEN UNSA.

« Les notes sont très surévaluées », selon les inspecteurs

Les inspecteurs demandent une remise à plat du système éducatif à Mayotte
Les inspecteurs demandent une remise à plat du système éducatif à Mayotte

Le nombre de conseillers pédagogiques est passé de 5 pour 5.000 élèves, à 2,5, explique-t-il, mettant en cause la vice-recteur, « nous demandons une remise à plat complète du système éducatif à Mayotte. Deux documents peuvent servir de base, le rapport du Conseil économique sur la scolarité, et le document publié par les Archives départementales. Avec 80 à 90% de taux d’échec des bacheliers en études supérieures, il faut tout repenser. »

En commençant par multiplier les constructions scolaires « nous avons les plus gros collèges de France », et surtout proposer une vision globale, « une succession de mesures nationales a été empilée, sans se donner des objectifs comme les taux de réussite scolaire. » « Les vrais taux ! » soulève Didier Tabaraud-Le Fer, « car les notes des brevets et Bac sont très surévaluées. » C’est la première fois qu’il assiste à une grève des inspecteurs à Mayotte. Ils étaient 6 sur les 12 que compte le territoire.

Les enseignants demandent des mesures d’attractivité, comme l’indemnité de déménagement pour les néotitulaires, l’élévation de l’indexation des salaires de 40 à 53%, « c’est systématiquement refusé par Bercy, évoque Henri Nouri, co-secrétaire du SNES Mayotte, qui avance que la masse financière a considérablement augmenté à Mayotte. mais cela va continuer, sans avoir les compétences qui pourraient être attirées par des compensations pour un contexte difficile ici. »

Carence de la direction de Colas

Sept camions de gendarmes postés en réserve à Mamoudzou
Sept camions de gendarmes postés en réserve à Mamoudzou, attendent le feu vert pour libérer la nationale à Longoni

Le nouveau gouvernement de l’ère Macron, suscite beaucoup d’espoirs, « on espère un réel changement d’approche ». Ils ont été reçus, sans réelle avancée, au vice-rectorat par le DASEN et le secrétaire général en matinée.

Plus loin, dans la rue des services fiscaux c’est un peu le même son de cloche, en duo avec la Douane : des revendications comme la prise en compte de l’ancienneté de service pour le calcul des retraites, la prime de rendement, la restauration de la prime de fiscalité ou les tranches d’ancienneté pour le calcul des retraites, relèvent majoritairement de la Fonction publique, « et pour les autres points, on nous dit que le préfet est en droit de réserve. » La grève d’un jour sera reconductible sur une autre période, « le temps de leur laisser le temps d’apporter des réponses. » Les deux administrations étaient fermées.

A la Dieccte (Direction du travail), les salariés de Colas n’ont fait qu’un petit tour, la direction ayant maintenu son annonce qu’elle ne se présenterait pas, en raison des dégradations de matériel, et notamment de l’incendie d’un camion. « Nous rédigeons donc un PV de carence de l’employeur », expliquent les services.

Hormis le port où le mouvement est annoncé comme illimité, c’est ce mardi 6 juin qui était visé, « avec une reconduction possible en fonction de l’avancée des négociations. »

Anne Perzo-Lafond
Le Journal de Mayotte

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139511
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139511
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139511
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139511
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139511
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139511
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...