26.9 C
Dzaoudzi
samedi 24 février 2024
AccueilorangeJournées du patrimoine : C’était au temps où…

Journées du patrimoine : C’était au temps où…

L'histoire du puits d'Oussinnée
L’histoire du puits d’Oussinnée

Pamandzi s’est dotée d’un nouveau responsable Culture, en la personne de notre confrère de Mayotte 1ère, Anli Bedja. Il avait notamment sollicité les anciens, qui ont fait vivre une Mayotte que l’on ne connaît plus, devant une salle pleine à l’AJP.

Jean-Claude Novou, tout d’abord, mémoire vivante, avec lequel nous évoluions par l’imagination à partir du rond-point de Mayotte 1ère , vers Pamandzi, puis vers Dzaoudzi. Au fil des quartiers, de grands noms de Mayotte, toujours propriétaires des terres, puis, au détour d’une rue, on imagine une fontaine, « il y avait un djinn, revêtant le physique d’une très jolie femme, assise jambes croisées, qui attirait les passants ». Plus loin, disparu, « un ancien fabriquant de cercueil. Je lui en ai commandé un, mais il est parti avant moi ! », puis, c’est le chef du village Madjid, qui revit dans sa mémoire, « et à côté, la patriarche de la famille Subra, un homme d’une grande gentillesse, que je n’ai jamais vu s’énerver. Il conseillait tout le monde. »

De l’autre côté, vers Dzaoudzi, c’est l’époque de Zéna Mdéré, « quand les politiques arrivaient de métropole, on se retrouvait tous là autour d’un maoulida chengué. » Et ça devient carrément pittoresque quand il évoque l’aéroport : « On faisait un feu avec de la paille pour indiquer à l’avion l’orientation du vent. Lorsqu’on voyait la fumée s’élever, on savait qu’un avion allait atterrir. » Là nous sommes du côté des « bons musulmans », « le père de l’ancien président du conseil général était d’ailleurs transporté sur une chaise à porteur », alors que de l’autre côté, vers Pamandzi, c’était les métissés, à majorité catholiques.

« Je ne reconnais plus Mayotte »

Jean-Claude Novou faisait revivre la Mayotte des années 50
Jean-Claude Novou faisait revivre la Mayotte des années 50

Une vision de Mayotte qui n’échappe pas à la nostalgie malgré la modernité entrée par la grande porte, « je ne reconnais plus Mayotte. Tout le monde à des droits, personne n’a de devoirs ! »

Des problèmes de son n’ont pas permis d’écouter ensuite le documentaire d’une interview d’une autre grande mémoire de Mayotte, le docteur Martial Henry, et c’est une particularité du village, le puits Oussinnée qu’il était proposé de découvrir. Comme toute source d’eau, elle a ses esprits, djinns, et légendes : « N’ayant pas l’électricité, nos anciens faisaient la cuisine avant le coucher du soleil, il fallait faire vite. Cette eau avait la particularité de cuire les ambrevades beaucoup plus rapidement que partout ailleurs », explique Sabra, une bénévole des JEP de Pamandzi.

Une fontaine appartenant à un habitant originaire de Grande Comore, « il est d’ailleurs enterré à côté du puits ».

Zéna Mdéré, ancien foundi d’école coranique

La plaque commémorative en hommage à Zéna M'déré
La plaque commémorative en hommage à Zéna M’déré

Ensuite, les pas nous mènent vers la tombe de Zéna Mdéré, « elle n’a pas eu d’enfants, mais c’est notre mère à tous. Elle s’est battue pour notre avenir. »

Née en 1917 à Pamandzi de mère mahoraise et de père d’origine malgache, elle a été la principale figure du mouvement des « chatouilleuses » des hommes politiques, en réponse au transfert de la capitale des Comores vers Moroni en 1966, qui les privait de leurs époux. Elle a exercé en tant que foundi d’école coranique et a beaucoup participé à l’ancrage de Mayotte au sein de la République Française.

Une journée dûment préparée, la clarté des pancartes explicatives auront contribuées à faire une réussite de cette  plongée dans l’Histoire toujours utile pour comprendre cette île métissée qu’est Mayotte.

Ce dimanche, les JEP se poursuivent (lire JEP2017_DPresse_A4_WEB 6)

Et sa tombe
Et sa tombe

A.P-L.
Le Journal de Mayotte

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139510
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139510
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139510
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139510
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139510
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139510
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...