27.9 C
Dzaoudzi
jeudi 22 février 2024
AccueilorangeUne feuille de route franco-comorienne qui pourrait être la bonne sur le...

Une feuille de route franco-comorienne qui pourrait être la bonne sur le site d’Africa intelligence

Site africaintelligence« Encore une ! », serait-on tenté de dire. Naturellement, impossible d’avoir l’authentification de cette feuille de route publiée par africaintelligence.fr, de la part du quai d’Orsay malgré nos demandes.

A une faute de frappe prés à la première ligne, qui nous incite à la prudence « finalisation de la procédure de ratification la convention d’entraide », cela pourrait être une version proche du document final. La députée Ramlati Ali nous le confirme, elle qui a consulté le document au ministère des Affaires étrangères.

Que dit-il ? On peut y lire que la gratuité du visa prendra effet « à compter du 1er octobre 2017 », et que des visas de circulation seront alloués aux « officiels comoriens, opérateurs économiques et culturels, et responsables religieux ». Une gratuité de visa qui soulève les foules à Mayotte, à tort selon l’aveu de la ministre des outre-mer, qui martèle que « l’Etat français n’a aucunement l’intention de remettre en cause l’ancrage et l’appartenance de Mayotte à la France. »

Quelles garanties ?

D’autre part, les visas de circulation seront remis « aux ressortissants comoriens ayant déjà effectué plusieurs allers-retours entre les Comores et Mayotte » (officiels s’entend !) en s’assurant « des garanties de son retour ».

De leurs côtés, les dirigeants comoriens s’engagent à ratifier « la convention d’entraide judiciaire en matière pénale, signée en février 2014 », et à « adhérer au Protocole de trafic illicite de migrants sur terre, mer et air de la convention des Nations Unies contre la criminalité transnationale ».

Outre la mise en cause éventuelle pour « trafic d’être humain », la reconnaissance de trafic de migrants, signifie celle implicite des frontières et donc de la nationalité française de Mayotte, de la part des comoriens. Une révolution en soi, un tour de force qu’ont obtenu les autorités françaises. Reste à savoir avec quelle rigueur les contrôles seront appliqués de leur côté…

Le flou sur les indicateurs

Stockage en Petite Terre des kwassas interceptés
Stockage en Petite Terre des kwassas interceptés

L’incertitude pèse sur plusieurs points et c’est ce que devront préciser les élus mahorais le 28 septembre. Si la France met à disposition des autorités comoriennes un expert affecté auprès du ministère des Affaires étrangères comorien, on ne sait pas quel sera son poids politique. Et si la montée en puissance de la lutte contre les filières de passeurs se fera au moyen de « patrouilles mixtes de surveillance maritime «, le kwassas et le gazole saisis seront remis aux garde-côtes comoriens”. Avec quelles garanties de destruction ?

Autre chose, les indicateurs de réussite peuvent être sujet à caution. « La baisse constatée d’au moins 20% du nombre de personnes interpellées en situation irrégulière à leur arrivée à Mayotte », pour la 1ère phase, et celles d’ « au moins 40% » dans la 2ème phase de patrouilles mixtes, sont fonction des capacités de lutte allouées à Mayotte. Et la Police aux frontières avait fait part à la ministre Girardin de l’état pitoyable de ses bateaux.

La feuille de route évoque une « maîtrise concertée ». C’est à dire qu’elle suit l’objectif de ce qu’on pourrait appeler une « traçabilité des arrivées », contre l’anarchie actuelle.

Anne Perzo-Lafond
Le Journal de Mayotte

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139511
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139511
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139511
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139511
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139511
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139511
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...