27.9 C
Dzaoudzi
jeudi 22 février 2024
AccueilorangeLa population de plus en plus associée aux projets de l'Etat

La population de plus en plus associée aux projets de l’Etat

Fatima Fethoui, et Etienne Guillet (à gauche) viennent de rejoindre la préfecture
Fatima Fethoui, et Etienne Guillet (à gauche) viennent de rejoindre la préfecture

“Associer la population aux projets se fait de plus en plus”. Le nouveau directeur de cabinet du préfet de Mayotte Etienne Guillet est arrivé le 5 septembre. Il se dit confiant des “défis” qui l’attendent, notamment en termes de sécurité et de délinquance. Il souhaite d’ors et déjà développer un travail en partenariat avec les habitants, à l’instar des deux autres nouvelles têtes de la préfecture : Fatima Fetouhi, adjointe au Sgar, et Pierre Caille-Vuarier, stagiaire de l’ENA.

Ancien ingénieur agronome, le nouveau “dir cab” ne cache pas un intérêt “à titre personnel” sur les questions relatives à l’agriculture, la forêt, l’érosion. Et c’est tant mieux car il y est indirectement lié, par son travail sur la problématique de l’eau “devenue une compétence du cabinet”. Première nouvelle rassurante, le fonctionnaire confirme que la saison des pluies “devrait arriver en temps et en heure”. Pour autant, les différents services se réunissent encore pour “piloter la problématique de l’eau et s’assurer que tout le monde ait de l’eau”. Pas de coupures cette année donc ? Il est trop tôt pour le dire. “Les indicateurs sont au vert, on est confiants, mais la confiance n’empêche pas la prudence.” Les coupures d’eau ne sont en tout cas “pas d’actualité pour les prochaines semaines.”

Sa collègue Fatima Fetouhi est elle aussi désireuse de travailler avec la population mahoraise. “S’il y a des politiques publiques à accompagner, c’est bien sur les territoires ultramarins et à Mayotte en particulier. Mais cela n’aurait aucun sens d’appliquer telles quelles des solutions qui existent en métropole. On vient avec notre expertise, mais il faut aussi écouter les besoins exprimés par les usagers et développer l’écoute de la population”. Une telle démarche n’est pas totalement nouvelle, puisque c’est ce qui se passe à Pamandzi où la population est consultée quant au projet d’aménagement du front de mer. Si dans ce cas, l’enquête se fait par le biais d’un formulaire remis à la population, “on vous fera part dans les semaines et les mois à venir des outils et des moyens par lesquels la mobilisation des habitants pourra se faire” conclut-elle.

Même démarche pour le cadet de la préfecture, Pierre Caille-Vuarier, qui travaille actuellement sur les Assises de l’outre-mer. Il évoque des “projets du quotidien” et une “concertation avec les habitants, notamment ceux qui n’ont pas l’habitude d’être consultés”.

Un changement de paradigme plutôt bienvenu, là où beaucoup de citoyens ont l’habitude de voir tomber des décisions incompréhensibles et non concertées -au moins 3000 d’entre eux l’ont signifié ce lundi matin-, et ne sont invités à donner leur avis que dans les urnes.

Y.D.

 

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139522
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139522
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139522
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139522
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139522
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139522
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...