25.9 C
Dzaoudzi
dimanche 23 juin 2024
AccueilFil info"2018, année de la sécurité" pour la mairie de Mamoudzou

"2018, année de la sécurité" pour la mairie de Mamoudzou

Beaucoup de monde pour cette cérémonie traditionnellement appréciée
Beaucoup de monde pour cette cérémonie traditionnellement appréciée

“2017 aura été l’année des travaux utiles” a résumé Mohamed Majani, maire de Mamoudzou lors de ses vœux ce mercredi. Il évoquait entre autres la MJC de Mamoudzou qui, inaugurée en décembre, accueillait mardi une réunion sur les Assises de l’Outre-mer.
“Nous avons voulu que 2018 soit celle de la sécurité et de la sérénité” a-t-il enchaîné. Selon le premier magistrat, l’année écoulée a été de bon augure. “La participation massive des familles aux différents événements” comme la course de pneus, témoignerait d’une baisse du sentiment d’insécurité, allant de paire avec une baisse des chiffres de la délinquance. Poursuivant sur cette lancée, l’édile a évoqué l’installation de la vidéo-surveillance qui en est à sa phase finale sur la commune. Toute la logistique étant en place, “il ne reste plus qu’à installer les caméras”. Tout sera opérationnel dans quelques semaines, promet-il.
“La lutte contre l’insécurité est notre cheval de bataille, nous avons décidé l’installation de la vidéoprotection qui sera opérationnelle dans quelques semaines” a-t-il précisé. Ce dispositif a un coût total de 4 millions d’euros, financés par la Ville et à hauteur de 50 000€ par la réserve parlementaire du sénateur Thani.
Mis à l'honneur, les chiens étaient plutôt nerveux
Mis à l’honneur, les chiens étaient plutôt nerveux

Le maire a également vanté les nouveaux locaux de la police municipale, capables d’accueillir tous les agents, y compris les corps les plus récents des effectifs de police : les brigades motorisées, en deux roue, les cyclistes, et les deux maître-chien qui étaient un peu les stars de cette cérémonie de voeux. Une notoriété que les deux malinois ont eu la plus grande peine à apprécier. Stressés par la foule, il ont donné du fil à retordre à leurs maîtres, donnant lieu à quelques rires et frayeurs.
Ces policiers se sont vu remettre par le maire des écussons tout neufs correspondant à leurs nouvelles fonctions.
M. Majani en a aussi appelé aux propriétaires pour l’aider à lutter contre les occupations illégales. “La mairie ne peut pas tout faire. Je réitère ma demande aux propriétaires fonciers de terrains occupés, aidez-nous en engageant des poursuites.”
Enfin, avant de clore son discours, il a rappelé l’engagement de la mairie contre l’oisiveté des jeunes, notamment en finançant “des actions de formation et d’animation”, précisant que la commune compte désormais 15 000 élèves répartis dans 36 établissements, pour un total de 71 400 habitants “soit 14 000 de plus qu’il y a cinq ans, c’est l’équivalent d’une ville moyenne” a-t-il illustré.
Sans entrer dans les détails, il a conclu en précisant que “si la sécurité est la priorité de 2018, de nombreux autres projets sont prévus”.
Suite à quoi la Ville a aussi récompensé plusieurs de ses agents présents depuis plus de 20 ans dans la mairie et qui partent en retraite.

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139522
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139522
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139522
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139522
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139522
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139522
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...