25.9 C
Dzaoudzi
dimanche 23 juin 2024
AccueilorangeSelon Annick Girardin, c'est à l'Outre mer d' "inspirer la métropole"

Selon Annick Girardin, c'est à l'Outre mer d' "inspirer la métropole"

Annick Girardin le 30 janvier
Annick Girardin le 29 janvier

” Derrière les difficultés structurelles des outre-mer (chômage, questions de santé et d’éducation…), il y a des femmes et des hommes porteurs de projets, d’innovations, pour résumer : des incarnations des outre-mer des solutions. Des exemples à valoriser, à encourager, à rendre visible (…) car sans nier les réalités sur les retards structurels, il serait pertinent de mettre en avant les solutions et innovations ultramarines qui peuvent inspirer la métropole.”

Ces solutions et innovations passent selon la ministre par le développement durable, notamment l'”utilisation de la biodiversité à des fins médicinales”, mais aussi la promotion des cultures locales de chaque territoire. Autant de projets qu’elle n’a pas détaillés, mais qui bénéficient d’une rallonge budgétaire de “deux milliards d’euros” soit “un budget en hausse de 4% pour 2018 que nous redistribuerons au bénéfice des territoires ultramarins avec des priorités marquées : infrastructures sanitaires, prévention des risques naturels, aménagement urbain, constructions scolaires, formations, dispositifs de soutien aux entreprises.”

Constitution et différentiation

2018 qui sera selon elle “une année déterminante”. D’abord en raison du référendum d’autodétermination en Nouvelle Calédonie, mais aussi des Assises de l’Outre Mer. “Au-delà du Livre-bleu outre-mer, qui sera le référentiel des politiques publiques ultramarines du quinquennat, la question qui intéresse tout le monde est bien de savoir ce qui ressortira de l’exercice. Je l’ai toujours dit : les Assises, c’est une dynamique de projets concrets, qui répondent à des besoins réels, et qui ouvrent l’ère de la différenciation. “

La différenciation, c’est, explique-t-elle, “l’adaptation de notre droit sur le terrain de la République”. Une promesse du président Macron qui jugeait utile à Cayenne d’apporter “des modifications législatives”

Economie de la mer 

La Ministre a ensuite évoqué l’économie bleue, estimant que les Outre-mer doivent “en être les pierres angulaires”. “Tourisme, transport maritime et pêche, les secteurs traditionnels sont rejoints par d’autres en plein essor : aquaculture, extraction minière, énergies marines… le champ des possibles est immense” a-t-elle estimé. L’économie de la mer, un potentiel insuffisamment exploité, avait fait l’objet d’un rapport de l’Iedom en fin d’année.

Annick Girardin est aussi revenue sur sa visite à Mayotte, axée sur les “questions de sécurité et d’immigration”. Des sujets phare de sa visite donc, qui sont directement concernés par la fameuse “différentiation” évoquée ci-dessous. Entre les lignes, il faut y voir le possible remaniement du droit du sol réclamé par de nombreux acteurs de la société civile mahoraise, et que le Président Macron n’a pas exclu lors de sa visite en Guyane estimant que ce n’était “pas un tabou”. Le travail gouvernemental continuerait donc à s’inscrire dans le sillage de ces déclarations.

Y.D.

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139511
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139511
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139511
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139511
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139511
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139511
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...