19.9 C
Dzaoudzi
dimanche 21 juillet 2024
AccueilorangeRéunion préfet-leaders : pas d'évolution sur le thème des barrages

Réunion préfet-leaders : pas d'évolution sur le thème des barrages

Le
Le problème des barrages n’a pas été abordé

L’objectif affiché de ceux qui ont demandé cette rencontre, était un “point d’étape”. Pourtant les réunions thématiques ont à peine démarré, il ne pouvait pas y avoir grand chose à se dire.

En réalité, il s’agissait d’avoir des renseignements sur d’éventuelles avancées sur la crise diplomatique avec les Comores, qui auraient permis de reprendre les reconduites à la frontière, et donc de rassurer les teneurs dissidents des barrages. Sur ce sujet, point besoin de rencontrer Dominique Sorain, l’information devant tomber du Quai d’Orsay. Pas d’évolution donc, “le préfet nous a quand même dit qu’il avait obtenu en appel la prolongation de la rétention des étrangers qui n’ont pu être expulsés”, nous explique Djoumoi Djoumoy Bourahima, “ils étudient la question des africains”, dont personne ne sait s’ils sont partis au Centre de rétention.

La seule nouvelle tient à la Plateforme de revendications, “d’ici la semaine prochaine, nous aurons des réponses sur les mesures”.

Le problème des barrages n’a quasiment pas été abordé, le préfet ayant seulement appelé au respect des engagements. Cette rencontre, dont on a du mal à cerner le vrai objectif du côté des leaders, a sans doute fait naitre des déceptions qui prennent la place des espoirs suscités par l’arrivée de la délégation interministérielle. Avec un glissement des revendications vers une exigence des reconduites. Et ce n’est pas du tout ce qui avait été décidé, puisqu’il était question de lever contre un début de négociation. Or, les barrages ne semblent pas du tout faire leur effet sur le Quai d’Orsay, ils sont par contre néfastes sur le territoire.

Bref, tout le monde semble un peu perdu, alors qu’une reprise en main de la situation est de plus en plus urgente au regard de la détresse de la population, notamment du sud, des malades, de l’absence de scolarisation des jeunes, de l’économie sinistrée, des amoncellements des déchets, etc. Peut-on justifier cette souffrance par une colère contre une suspension momentanée des reconduites ? Certainement pas. La population ne s’y est pas trompée, il n’y avait qu’une dizaine de personnes au rendez-vous populaire appelé de leurs vœux  par un communiqué des organisateurs ce jeudi à 14h.

A.P-L.

jdm2021.alter6.com
 

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139510
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139510
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139510
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139510
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139510
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139510
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...