26.9 C
Dzaoudzi
dimanche 23 juin 2024
AccueilorangeLoi Asile-Immigration : Les amendements de Kamardine ne passent pas

Loi Asile-Immigration : Les amendements de Kamardine ne passent pas

Faire passer des dérogations pour Mayotte en matière d’asile et d’immigration, c’était l’objectif du député Mansour Kamardine. Il n'a pas été écouté lors de l'adoption de la loi par l'Assemblée nationale.

Mansour Kamardine avait obtenu en réponse à une de ses interpellations à l’Assemblée nationale, l’assurance par le ministre de l’Intérieur que « des éléments de réponse » seraient donnés. Ce que nous avions trouvé un peu léger, étant donné la déclaration de Gérard Collomb, « S’il y a bien un lieu où l’on peut voir ce qu’il pourrait arriver de meilleur et de pire, c’est votre île. Si on est incapable d’apporter des solutions à l’immigration irrégulière, alors naît la violence, les fractures, c’est aujourd’hui ce qui se passe à Mayotte. »

Le député avait déposé plusieurs amendements « cosignés sur différents bancs, y compris pour certains par des députés de la majorité LREM et Modem », portant sur « la mise en œuvre du droit d’adaptation, d’expérimentation et de prendre des mesures temporaires d’aménagement du droit de la nationalité et du regroupement familial », qu’il voyait comme « des solutions particulières à une situation singulière ».

Une récupération inévitable

Pas de débat sur une suspension temporaire du droit du sol donc, le député fustige « un prisme strictement idéologique », « le ‘nouveau monde’ n’est que celui du retour au sectarisme. L’idéologie aura eu raison du pragmatisme. Mayotte aura de nouveau été sacrifié sur l’hôtel de la ‘bien pensance’ », alors que des annonces avaient été faites par les plus hautes autorités de l’Etat, qui avaient « affirmé publiquement qu’en ce qui concerne Mayotte et la Guyane, ‘il n’y aurait aucun tabou’ pour trouver des solutions et que ‘tout serait sur la table’ ».

Comme nous l’avons toujours écrit, la récupération à des fins politique de la situation Mahoraise, notamment pas le FN, ne sert pas le débat. Son instrumentalisation n’aura fait que braquer le gouvernement contre un débat pourtant indispensable localement.
L’Assemblée a adopté, dimanche soir à 23 h, le projet de loi «pour une immigration maîtrisée, un droit d’asile effectif et une intégration réussie» par 228 voix pour, 139 voix contre et 24 abstentions.

Le projet de loi va atterrir au Sénat, où des amendements pourraient être également présentés.

A.P-L.
Lejournaldemayotte.com

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139522
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139522
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139522
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139522
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139522
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139522
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...